Skip to main content

Le PAM en un coup d'œil

Un point régulier sur les faits, les chiffres et le travail de première ligne du Programme alimentaire mondial
, Programme Alimentaire Mondial
1*EFZWE5vIR65h-fBZFqoHFw.jpeg
Un enfant profitant des biscuits à haute teneur énergétique du PAM dans le cadre de l'assistance nutritionnelle du PAM dans la ville de Batangafo, dans le nord de la République centrafricaine. Photo : PAM/Bruno Djoyo

Au sujet du PAM

Le PAM s'efforce de sauver et de changer la vie de plus de 115,5 millions de personnes dans plus de 80 pays. Le PAM est parmi les premiers sur les lieux en cas d'urgence, fournissant de la nourriture et d'autres formes d'assistance aux victimes de conflits, de sécheresses, d'inondations, de tremblements de terre, d'ouragans et de mauvaises récoltes, ainsi que de pandémies telles que la COVID-19. Dans le même temps, nous sommes particulièrement attentifs au développement durable, en fournissant aux gouvernements le soutien et les compétences nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire à long terme.

Prix Nobel de la Paix

L'attribution du Prix Nobel de la paix au PAM en octobre 2020 reflète notre ferme plaidoyer pour le rôle essentiel de la paix dans l'élimination de la faim et pour l'utilisation de la nourriture comme outil de paix.

Les conflits et l'insécurité sont les principaux moteurs de la faim. De nombreuses personnes soutenues par le PAM fuient le conflit et ont été contraintes d'abandonner leurs terres, leurs maisons et leurs emplois. Ce prix donne l'opportunité au PAM de mieux faire entendre la voix  des plus de 800 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde et de mobiliser un soutien pour l'assistance alimentaire dont elles ont besoin. 

Aperçu

  • Le PAM est entièrement financé par des dons volontaires, avec un montant record de 8,4 milliards de dollars levés en 2020 - toutefois cela reste 5,3 milliards de moins que les besoins.
  • Plus de 50 % des personnes que le PAM sert sont des femmes et des filles.
  • Le PAM compte plus de 20 600 employés, dont plus de 87 pour cent sont basés sur le terrain.

La faim dans le monde

Dans un monde où nous produisons suffisamment de nourriture pour nourrir tout le monde, près de 811 millions de personnes, soit plus de 10 % de la population mondiale, se couchent chaque soir en ayant faim.

Après près d'une décennie de progrès, le nombre de personnes souffrant de la faim a lentement augmenté - entraîné par le double fléau des conflits et du changement climatique, et maintenant aggravé par la pandémie de COVID-19.

Alors que l'Asie abrite le plus grand nombre de personnes sous-alimentées avec 418 millions de personnes concernées, l'Afrique est la région avec la prévalence la plus élevée de sous-alimentation en termes de pourcentage, avec 21 %. C'est plus du double du taux dans toutes les régions, selon la dernière édition de l'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde.

Hunger Map GIF
La carte interactive de la faim du PAM fournit des mesures à la minute près sur les zones les plus exposées à la faim. Photo: WFP

La menace de la famine 

Il y a 45 millions de personnes dans 43 pays en phase « d'urgence » de l'insécurité alimentaire en 2021, à un pas d'une déclaration de famine. L'Afghanistan est en train de devenir la plus grande crise humanitaire au monde, les besoins du pays dépassant ceux des autres pays les plus touchés - l'Éthiopie, le Soudan du Sud, la Syrie et même le Yémen. Parmi les groupes les plus vulnérables figurent les personnes déplacées à l'intérieur du pays et les réfugiés pris entre les lignes de front, dont beaucoup dépendent totalement de l'aide alimentaire pour leur survie.

Le PAM a un besoin urgent de financement pour éviter la famine, principalement grâce à une aide alimentaire et nutritionnelle vitale. Le prix à payer de l'inaction face à ces besoins croissants de faim se mesurera inévitablement en termes de vies perdues. Voir aussi: Combattre la famine

 

Les thèmes centraux du PAM

Intervention d'urgence* et préparation

Le PAM est l'agence de première ligne qui répond aux urgences causées par les conflits, les chocs climatiques, les pandémies et autres catastrophes. Nous coordonnons également les réponses aux urgences à grande échelle au nom de la communauté humanitaire au sens large, en tant qu'agence chef de file du Groupe Logistique et du Groupe de Télécommunications d'Urgence. Nous nous concentrons également sur la préparation aux situations d'urgence, en travaillant avec des partenaires pour fournir une alerte précoce et en aidant les communautés pour réduire l'impact des catastrophes imminentes.

* Chaque jour, le PAM a jusqu'à 5 600 camions, 30 navires et 100 avions en mouvement, livrant de la nourriture et d'autres formes d'assistance.

(*Voir également la section « Urgences actuelles » ci-dessous)

1*G2br0hgnUu6eEgDIr0z8Kw.jpeg
Une femme va chercher de l'eau après de graves inondations dans le district de Kurigram, au Bangladesh. Photo : PAM/Sayed Asif Mahmud
Changement climatique

Les chocs climatiques tels que les sécheresses et les inondations peuvent anéantir les récoltes, perturber les marchés et détruire les routes et les ponts. Le PAM travaille avec les gouvernements et les partenaires humanitaires en première ligne, répondant à un nombre croissant de catastrophes. Dans le même temps, nous prenons des mesures préventives qui réduisent le nombre de personnes ayant besoin d'une assistance humanitaire.

Le PAM utilise un financement basé sur les prévisions pour fournir de l'argent aux familles vulnérables, leur permettant d'acheter de la nourriture, de renforcer leurs maisons et de prendre d'autres mesures pour renforcer la résilience avant les catastrophes climatiques. Cette approche a été utilisée avant les pluies torrentielles au Bangladesh en juillet 2019.

  • Avant que l'ouragan Dorian n'atteigne la terre en août 2019, le PAM avait déployé des experts techniques pour soutenir une évaluation rapide des besoins. Le PAM a transporté par avion des unités de stockage, des générateurs et des bureaux préfabriqués. Il a également fourni des équipements satellites pour assurer la connectivité, ainsi que des aliments enrichis. Cela a été rendu possible après que le PAM a ouvert un bureau à la Barbade pour soutenir la préparation, après les ouragans Irma et Maria dans les Caraïbes en 2018. 
  • Le PAM a planté 6 milliards d'arbres en partenariat avec la FAO au cours des 50 dernières années, et restauré ou boisé 1,4 million d'hectares de terres depuis 2014.
Nutrition

Le développement durable n'est possible que dans les communautés où la malnutrition est éradiquée et où les générations futures peuvent s'épanouir. Le PAM a élargi son champ d'action ces dernières années, passant des interventions d'urgence à la lutte contre toutes les formes de malnutrition, notamment les carences en vitamines et minéraux, le surpoids et l'obésité.

Le PAM s'attaque à la malnutrition dès les premiers instants grâce à des programmes ciblant les 1 000 premiers jours entre la conception et le deuxième anniversaire de l'enfant. Nous offrons un accès à une alimentation saine, ciblant les jeunes enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent un enfant et les personnes vivant avec le VIH.

Alimentation scolaire

Le PAM est la plus grande organisation humanitaire mettant en œuvre des programmes d'alimentation scolaire. L'alimentation scolaire améliore la nutrition et la santé des enfants, tout en augmentant l'accès à une éducation susceptible de changer une vie. L'alimentation scolaire basée sur une production locale et qui s'approvisionne auprès de millions de petits agriculteurs, augmente les revenus et stimule les économies locales.

Le PAM et l'UNICEF unissent leurs forces dans le cadre d'un engagement renouvelé envers des millions d'enfants vulnérables. L'initiative visera à aider les gouvernements à adopter une approche intégrée de la nutrition et de la santé des écoliers, intégrant l'alimentation scolaire, la nutrition, le déparasitage, l'eau, l'assainissement et l'hygiène.

  • Le PAM a fourni des repas scolaires à 15 millions d'enfants en 2020.
  • Plus de 40 gouvernements ont repris les programmes d'alimentation scolaire depuis 1990.
1*b0l1bVSxmCnY9UiZd8Dv8w.jpeg
Un petit agriculteur irriguant son potager dans l'État de Bahr El-Ghazal, au Soudan du Sud. Photo : PAM/Gabriela Vivacqua
Petits producteurs

Les petits producteurs produisent la majeure partie de la nourriture mondiale et sont essentiels pour parvenir à un monde sans faim. L'aide du PAM aux agriculteurs couvre une gamme d'activités visant à contribuer à la mise en place de systèmes alimentaires durables, allant de la formation professionnelle à l'ouverture de routes vers les marchés.

  • Le PAM a connecté les petits agriculteurs aux marchés dans 35 pays en 2020.
  • Le PAM a acheté 110 486 tonnes auprès de petits agriculteurs en 2020, ce qui a contribué directement aux moyens de subsistance des agriculteurs.
Création d'actifs

Le programme d'aide alimentaire contre biens communautaires du PAM améliore les perspectives de sécurité alimentaire à long terme, tout en contribuant à créer les conditions de la paix. Les personnes reçoivent de la nourriture ou de l'argent pour répondre à leurs besoins alimentaires immédiats, afin qu'elles libèrent du temps pour travailler sur des actifs communautaires ou des ressources de subsistance qui peuvent augmenter la résilience au changement climatique et améliorer l'accès aux marchés.

  • Grâce aux programmes d'aide alimentaire contre biens communautaires en 2020, près de 159 000 ha de terres ont été aménagés et 1 800 hectares de forêt ont été plantés
1*xhKnnY8s1396MszoG9WrSQ.png
Des femmes de la région de Mudug, en Somalie, attendent de recharger leur carte dans le cadre d'un programme de transfert monétaire du PAM. Photo : PAM/Karel Prinsloo
Aide en espèces

Le PAM est le plus grand pourvoyeur de liquidités de la communauté humanitaire. L'argent liquide permet d'augmenter les choix alimentaires et la diversité du régime alimentaire des bénéficiaires tout en stimulant la production locale des petits exploitants, la vente au détail et le secteur financier.

  • 2,1 milliards de dollars américains ont été transférés sous forme d'espèces, de bons d'achat et de bons de marchandises à 38,4 millions de personnes dans 67 pays en 2020.
Renforcement des capacités

A travers ses plans stratégiques pays, le PAM transfère ses compétences et ses connaissances à un éventail d'acteurs publics, privés et de la société civile qui sont essentiels au maintien des politiques et programmes nationaux. Nous renforçons les capacités des gouvernements et des autres partenaires à gérer les risques de catastrophe et à améliorer la sécurité alimentaire, tout en investissant dans des systèmes d'alerte précoce et de préparation aux menaces climatiques et autres.

  • Le PAM forme le personnel du gouvernement éthiopien à l'utilisation de drones pour des activités telles que la cartographie des zones à risque d'inondation et l'évaluation des dommages causés aux cultures après les catastrophes, ainsi que leurs capacités à développer la technologie sans l'aide du PAM. 
  • Au Bangladesh, nous avons formé le personnel de l'ONG Social Assistance and Rehabilitation for the Physically Vulnerable (Assistance sociale et réadaptation pour les personnes physiquement vulnérables), afin qu'ils puissent mettre en œuvre un projet de nutrition communautaire.

Innovation numérique

La transformation numérique du PAM consiste à adopter de nouvelles technologies et données qui aideront à atteindre l'objectif de la faim zéro d'ici 2030. L'accélérateur d'innovation du PAM basé à Munich a été lancé en 2015 pour piloter de nouvelles solutions et mettre à l'échelle des innovations prometteuses pour lutter contre la faim. En seulement cinq ans, nous avons soutenu plus de 80 projets à travers le monde, avec 14 innovations déployées pour atteindre 3,7 millions de personnes.

  • En Jordanie, nous déployons la technologie blockchain qui permet à plus de 100 000 réfugiés syriens d'acheter des produits d'épicerie dans les magasins locaux en utilisant des scans d'iris au lieu d'espèces, de bons d'achat ou de cartes de crédit. 
  • H2Grow permet aux personnes menacées par la faim de cultiver leur propre nourriture dans des conditions difficiles, en utilisant des solutions salines à la place du sol, dans sept pays. Dans le désert algérien, plus de 200 unités hydroponiques produisent du fourrage pour animaux qui augmente le rendement en lait et en viande des chèvres. Cela améliore à son tour la sécurité alimentaire de certains des milliers de réfugiés sahraouis. 

Urgences actuelles de plus haut niveau

1*4vHuAoQ8nZBbxwIz7rYaYQ.jpeg
Le PAM soutient des millions de personnes touchées par la pandémie de COVID-19. Photo : PAM/Mohammed Awadh
Afghanistan

L'Afghanistan est en train de devenir la plus grande crise humanitaire au monde, avec 22,8 millions de personnes - plus de la moitié de la population - actuellement confrontées à une insécurité alimentaire aiguë, dont 8,7 millions à des niveaux d'insécurité alimentaire d'urgence. Au total, 3,2 millions d'enfants souffrent de malnutrition. Le conflit au cours des 20 dernières années a tué des dizaines de milliers de civils innocents. Tragiquement, des centaines de milliers, peut-être des millions d'Afghans innocents, risquent de mourir dans cette nouvelle guerre de la faim - sans un seul coup de feu - si l'aide n'arrive pas bientôt.

Une situation déjà désespérée a été aggravée par la persistance de la sécheresse, l'escalade des déplacements, l'effondrement des services publics et l'aggravation de la crise économique. Le PAM intensifie son soutien vital pour répondre aux besoins les plus urgents de la population afghane. Nous devons atteindre 24 millions de personnes en 2022, mais nous avons besoin de 2,6 milliards de dollars pour y parvenir.

République démocratique du Congo

Les besoins continuent de croître, avec 27 millions de personnes en situation d'insécurité alimentaire aiguë - une conséquence de l'escalade des conflits et des déplacements, des maladies, du déclin économique, des risques naturels et de la COVID-19. C'est le chiffre le plus élevé de tous les pays au monde. Les 5,5 millions de personnes déplacées de la RDC - le plus grand nombre d'Afrique - vivent dans des campements surpeuplés ou sont entassés dans des familles d'accueil dans des zones urbaines où l'assainissement et les soins de santé sont médiocres et se démènent pour mettre de la nourriture sur leur table. COVID-19 et les mesures associées ont infligé des pertes de revenus et du chômage à grande échelle, en particulier parmi les urbains défavorisés.

Le PAM a besoin de 99 millions de dollars jusqu'en avril 2022 pour atteindre ceux qui ont le plus besoin de notre soutien. Notre objectif est de fournir une assistance alimentaire, nutritionnelle et en espèces malgré un environnement opérationnel extrêmement difficile, qui comprend une pénurie de routes, de liaisons ferroviaires et d'infrastructures solides, ainsi que des retards importants dans le principal port du pays, Matadi. Voir aussi : la page d'urgence

Nord-est du Nigéria

Le nord-est du Nigeria est confronté aux niveaux de faim les plus sévères depuis la fin de 2016, avec 4,4 millions de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë dans les États de Borno, Adamawa et Yobe, touchés par les conflits. La faim sévère est due à des conflits persistants, à des problèmes d'approvisionnement alimentaire, à des prix alimentaires élevés et à un pouvoir d'achat réduit des ménages. Le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays dans le nord-est a atteint un niveau record de plus de 2 millions, tandis que plus d'un million d'enfants souffrent de malnutrition aiguë. Le PAM travaille avec des partenaires pour fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle vitale à quelque 1,7 million de personnes au Nigéria, mais le PAM a besoin de toute urgence de 197 millions de dollars jusqu'en avril 2022 pour poursuivre ses opérations. Voir aussi : la page d'urgence

Sahel

Le Sahel central – qui englobe le Burkina Faso, le Mali et le Niger – est confronté à une grave crise alimentaire et nutritionnelle, certaines personnes dans certaines parties du nord du Burkina Faso étant au bord d'une catastrophe alimentaire. Au total, 14,4 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire en raison des conflits et des chocs climatiques, aggravés par l'impact du COVID-19.

Nous avons intensifié nos efforts pour relever ce défi, mais si notre capacité de réponse est solide, nos perspectives financières sont préoccupantes : le PAM a un besoin urgent de 210 millions de dollars jusqu'en avril 2022 pour répondre aux besoins croissants de la région. Voir aussi : Page d'urgence : la page d'urgence

Soudan du Sud

Le Soudan du Sud est confronté à son plus haut niveau d'insécurité alimentaire depuis que le pays a déclaré son indépendance il y a 10 ans, avec 60 pour cent de la population qui a de plus en plus faim. La violence sporadique chronique, les conditions météorologiques extrêmes et l'impact économique de la COVID-19 ont plongé 7,24 millions de personnes dans une grave insécurité. Ce chiffre comprend 108 000 personnes dans les zones difficiles d'accès de six comtés qui sont «à risque de famine», selon le rapport du Comité d'examen de la famine en décembre 2020. En 2021, le PAM prévoit d'atteindre plus de 5,3 millions de personnes avec de la nourriture et une assistance nutritionnelle.

Le PAM a besoin de 684,8 millions de dollars jusqu'en avril 2022 pour poursuivre ses opérations de sauvetage. Sans ce soutien, des millions de personnes risquent de souffrir de malnutrition, ce qui peut avoir des conséquences sociales et économiques dévastatrices à long terme pour les individus, les communautés et l'ensemble du pays. Voir aussi : la page d'urgence

1*T2LHWq-hQ-KdSoluUzj69w.jpeg
Un enfant mange des rations dans une camp isolée de Rukban, dans le sud de la Syrie. Photo : PAM/Marwa Awad
Syrie

Près de 60% de la population du pays est désormais confrontée à une crise humanitaire. Alors que les prix des denrées alimentaires continuent de monter en flèche, le ralentissement économique exerce d'immenses pressions sur les familles les plus vulnérables du pays qui n'ont plus rien après une décennie de conflit. Au total, 12,4 millions de personnes souffrent de la faim, ce qui représente la pire situation de sécurité alimentaire depuis le début du conflit. Le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire a augmenté de 4,5 millions l'année dernière seulement.

Le PAM n'est financé qu'à 33 % et a besoin d'urgence de près de 479 millions de dollars jusqu'en février 2022, pour continuer à soutenir 5,8 millions de personnes qui dépendent de son assistance alimentaire. En raison de contraintes financières, le PAM a réduit la taille des rations alimentaires mensuelles que les familles reçoivent dans toute la Syrie. Voir aussi : la page d'urgence

Yémen

Le PAM s'efforce d'éviter la famine au Yémen, en fournissant une aide alimentaire d'urgence et des aliments spéciaux pour traiter et prévenir la malnutrition. Les moteurs de la crise au Yémen – le conflit et le déclin économique – ne montrent aucun signe de ralentissement. Plus de la moitié de la population du Yémen - 16,2 millions de personnes - est confrontée à une faim aiguë, avec 5 millions de personnes à un pas de la famine et 47 000 déjà confrontées à des conditions similaires à la famine. Le PAM fournit une aide alimentaire d'urgence sous forme de rations alimentaires directes, de bons ou d'argent liquide à près de 13 millions de personnes, en donnant la priorité aux zones où les taux d'insécurité alimentaire sont les plus élevés. En outre, le PAM fournit un soutien nutritionnel spécialisé à 3,3 millions d'enfants et de femmes. Le PAM a besoin de 802,4 millions de dollars jusqu'en avril 2022 pour prévenir la famine et soutenir ses opérations. Voir aussi : la page d'urgence

Campagnes

#StopAuGaspillage

#StopAuGaspillage est un mouvement pour le changement qui met en lumière le problème mondial du gaspillage alimentaire et des solutions simples que nous pouvons tous adopter pour l'éviter. À l'échelle mondiale, un tiers de la nourriture produite pour la consommation humaine est perdue ou gaspillée, ce qui représente environ 1,3 milliard de tonnes métriques par an. Les coûts financiers du gaspillage alimentaire s'élèvent à environ 1 000 milliards de dollars US chaque année. Il s'agit clairement d'un défi que nous devons relever alors que nous nous efforçons d'atteindre la faim zéro d'ici 2030.

Financement en 2020

Contributions totales : 8,4 milliards de dollars (un record). Besoins budgétaires totaux : 13,7 milliards USD

Les cinq principaux donateurs du PAM ont représenté 74 pour cent des contributions totales reçues, soit un peu moins qu'en 2019.

UNHAS

L'aviation du PAM gère le seul service de transport aérien mandaté par l'ONU, le Service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS). Le service relie l'ensemble de la communauté humanitaire et de développement aux personnes dans le besoin, atteignant les endroits les plus reculés et les plus dangereux de la planète. Il garantit également une livraison ininterrompue de biens lorsque d'autres transports sont perturbés par l'insécurité ou des routes ou d'autres infrastructures endommagées, et où presque aucune autre compagnie aérienne commerciale ne vole.

UNHAS a desservi 400 destinations régulières dans 23 pays confrontés à des crises et des situations d'urgence en 2020, exploitant plus de 100 avions. Le service a soutenu la réponse mondiale au COVID-19, notamment en fournissant un service d'évacuation médicale et en transportant du fret et du personnel médicaux.


Dernières informations et ressources: Overview, Hunger, Conflict, and Improving the Prospects for Peace, Emergency Response and Preparedness, Humanitarian Development (factsheets), 12 things you didn't know about the World Food Programme, wfp.org, Insight.