Skip to main content

Le Yémen est au bord du gouffre alors que le conflit et la crise économique continuent à secouer le pays

SANA'A – Le Yémen est sur le point de basculer alors que le conflit et les difficultés économiques entraînent le pays au bord de la famine et risquent de faire perdre les progrès réalisés par l'action humanitaire ces dernières années, met en garde aujourd'hui le Programme alimentaire mondial des Nations unies.

Les conflits se sont intensifiés sur plus de 40 lignes de front, le coût des denrées alimentaires de base est à son point le plus élevé et la monnaie a perdu 25 % de sa valeur rien qu'en 2020, soit 70 % par rapport à sa valeur d'avant-guerre. Alors que les réserves de devises étrangères du pays s’amenuisent, le Yémen pourrait ne plus être en mesure d’importer des denrées alimentaires, menaçant des millions de personnes de la faim. 

"Le Yémen est une crise créée par l'homme dont nous connaissons très bien la solution. Nous avons besoin d'accès, de financement et finalement de paix", a déclaré le directeur exécutif du PAM, David Beasley. "En 2018, nous avons empêché le Yémen de sombrer. Nous pouvons le faire à nouveau, si nous avons les fonds et l'accès". 

Les conditions au Yémen se sont détériorées au-delà du seuil atteint en 2018. Plus de 20 millions de personnes au Yémen sont en situation d'insécurité alimentaire, dont 13 millions ont besoin de l'aide alimentaire du PAM pour subvenir à leurs besoins quotidiens. Trois autres millions supplémentaires risquent d'aggraver le problème de la faim alors que le COVID19 se répand au Yémen de manière incontrôlée. 

Au cours des six derniers mois, les familles des zones contrôlées par les autorités de Sanaa n'ont reçu une aide alimentaire qu'un mois sur deux, le PAM s'efforçant d'utiliser au mieux ses ressources limitées et d'éviter une interruption totale de l'aide. Mais cela a rendu la vie plus difficile à des millions de personnes : en trois mois seulement, le nombre de personnes ayant une consommation alimentaire insuffisante dans ces zones est passé de 28 à 43 %, selon les données du PAM. 

Le Yémen est l'un des environnements opérationnels les plus complexes au monde et les défis qui s'y posent sapent la réponse humanitaire. Chaque jour, les camions de nourriture du PAM sont bloqués par des retards administratifs. Pas une seule personne n'a encore été enregistrée biométriquement pour l'aide alimentaire dans les zones relevant des autorités basées à Sana'a. 

Pendant ce temps, un différend politique sur les importations de carburant à Hodeidah en a entraîné la pénurie. Cela a eu un impact sur la livraison de nourriture ainsi que sur l'aide humanitaire aux hôpitaux et aux usines de traitement des eaux. L'aéroport de Sana'a a été fermé, ce qui a entraîné l'immobilisation des travailleurs humanitaires à l'intérieur et à l'extérieur du Yémen. 

"Tout cela doit cesser si la communauté humanitaire veut sauver le peuple yéménite de la famine", a déclaré M. Beasley. "Nous avons également besoin que la communauté internationale continue à financer les opérations humanitaires aussi généreusement que les années passées afin que nous puissions aider le Yémen à prendre un nouveau virage". 

En 2020, le PAM a demandé 2,5 milliards de dollars pour renforcer les progrès réalisés en 2019 en matière de sécurité alimentaire. Environ la moitié de cette somme a été mise à sa disposition cette année, y compris une récente contribution de 138 millions de dollars du Royaume d'Arabie saoudite. Les besoins urgents de financement pour les six prochains mois s'élèvent à plus de 500 millions de dollars, dont 150 millions pour la seule fin de l'année. D'autres réductions de l'aide alimentaire sont attendues au cours du dernier trimestre si des fonds supplémentaires ne sont pas reçus. 

Actuellement, les cinq principaux donateurs pour les opérations du PAM au Yémen en 2020 sont Les États-Unis (272 millions de dollars), le Royaume d'Arabie saoudite (138 millions de dollars), l'Allemagne (103 millions de dollars), l'UE (53 millions de dollars), le Royaume-Uni (40 millions de dollars). 

Pour des images de qualité professionnelle et la shotlist ici  

Pour des photos ici  

Lien vers l'article du PAM Insight

  

                                         #                           #                            #  

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies est la plus grande organisation humanitaire au monde. Il sauve des vies dans les situations d'urgence, construit la prospérité et favorise un avenir durable pour les personnes qui se relèvent de conflits, de catastrophes et de l'impact du changement climatique.   

  

Suivez-nous sur Twitter @WFP_fr  @WFP_Media

Topics
Yémen Urgences
Contact

Annabel Symington, WFP/Yemen, Mob. +44 7746397099

Abeer Etefa, WFP/Cairo, Mob. +201 0666 3435 2

Tomson Phiri, WFP/Geneva Mob. +41 79 842 8057

Jane Howard, WFP/London, Tel. +44 (0) 20 3857 7413, Mob. +44 796 8008 474

Steve Taravella, WFP/Washington, Tel. +1 202 653 1149, Mob. +1 202 770 5993

Shada Mograby, WFP/New York, Mob +1 929 2899867

Tiphaine Walton, WFP/Paris, Mob. +33 (0)6 74 15 92 09