Skip to main content

Le PAM réduit les rations alimentaires des réfugiés au Rwanda alors que les financements diminuent

KIGALI – Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé qu'il réduirait l'aide alimentaire des réfugiés au Rwanda de 60 % à compter de mars 2021. Néanmoins, quelque 135 000 réfugiés burundais et congolais dans des camps au Rwanda dépendent de l'aide humanitaire pour répondre à leurs besoins alimentaires de base chaque mois.

« Il s'agit d'une situation désespérée et, sans réponse immédiate des donateurs, nous n'avons tout simplement pas d'autre choix que de réduire notre assistance aux réfugiés », a déclaré la Directrice pays du PAM, Edith Heines. «Bien que le PAM apprécie le soutien reçu jusqu'à présent, nous demandons aux donateurs de venir rapidement en aide aux réfugiés, et de fournir des fonds supplémentaires afin que nous puissions revenir à des rations complètes et éviter tout impact négatif sur le long terme. »

Le PAM fournit aux réfugiés un transfert monétaire mensuel pour acheter de la nourriture sur les marchés locaux. Chaque personne reçoit 7 600 francs rwandais (7,72 $ US) pour une ration complète, couvrant l'achat d'aliments de base pour répondre aux besoins nutritionnels minimaux de cette personne.

Le PAM a besoin de 9 millions de dollars pour éviter des réductions de rations de mars à juin 2021 et de 20,6 millions de dollars pour continuer à fournir une assistance complète aux réfugiés tout au long de l'année. Si aucun nouveau financement n'est reçu, des réductions plus importantes seront nécessaires dans les mois à venir. 

Malgré les réductions, le PAM maintiendra les rations complètes aux réfugiés vulnérables recevant un appui nutritionnel particulier, tels que les enfants de moins de deux ans, les écoliers et les mères enceintes et allaitantes, ainsi que les personnes vivant avec le VIH et les patients tuberculeux sous traitement.
Au total, 51 000 réfugiés, dont 37 000 écoliers, sont concernés.

Cette situation survient alors que de nombreux réfugiés ont été particulièrement touchés par les effets de la pandémie de COVID-19. Les données du PAM de juin et novembre 2020 ont fait état d'une dépendance accrue à l'égard de l'aide extérieure parmi les réfugiés depuis le début de la pandémie.

Les réductions des rations sont susceptibles de provoquer une insécurité alimentaire généralisée et potentiellement, de conduire à l'augmentation des tensions au sein des réfugiés. Depuis fin 2017 à mi-2018, le PAM a été contraint de réduire les rations de 25 pour cent par manque de financement. Une enquête du PAM réalisée en 2018 a révélé qu'en conséquence, le pourcentage de familles de réfugiés ayant de mauvaises habitudes alimentaires au sein du ménage a doublé.

En 2021, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le PAM réorientent leur appui conjoint vers une assistance humanitaire basée sur les besoins, plutôt qu'une assistance globale aux réfugiés comme c'est le cas actuellement. Cet exercice permettra en outre, d'orienter et prioriser les faibles ressources vers les plus vulnérables. La stratégie s'efforcera également de créer un meilleur accès aux opportunités de subsistance pour les réfugiés.

« Cette nouvelle approche nous permettra de prioriser le financement et de nous concentrer sur les réfugiés qui ont le plus besoin de notre aide », a déclaré Heines. «Mais pour réussir, l'opération en faveur des réfugiés doit être entièrement prise en charge, afin de garantir le soutien des réfugiés envers cette nouvelle approche. »

Le Cadre d'action global pour les réfugiés (CRRF) souligne l'engagement de la communauté internationale à répondre aux besoins humanitaires immédiats des réfugiés afin d'alléger le fardeau du Rwanda. Un soutien supplémentaire est nécessaire pour soutenir le gouvernement hôte et sa bonne volonté, et pour ne pas compromettre son développement.

 

#                           #                            #

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies, lauréat du prix Nobel de la paix 2020, est la plus grande organisation humanitaire au monde. Nous sauvons des vies dans les situations d’urgence et misons sur l’aide alimentaire pour favoriser la paix, la stabilité et la prospérité au sein des populations qui se relèvent à la suite de conflits, de catastrophes ou d’effets du changement climatique.

 

Suivez-nous sur Twitter: @wfp_fr, @wfp_media, @wfp_africa, @EdithHeinesWFP

 

Thèmes

Rwanda Urgences Sécurité alimentaire Réfugiés et migration

Contact

Pour plus d'informations veuillez contacter:

Emily Fredenberg, WFP/Kigali,
Email: emilyjean.fredenberg@wfp.org, Mobile: +250 789 451 347