Skip to main content

Le Chef Régional du PAM demande un financement accru pour les opérations humanitaires après sa visite en République Centrafricaine

Bangui - La grave crise humanitaire en République centrafricaine (RCA) exige une attention internationale soutenue et une mobilisation de fonds pour soutenir les opérations de secours auprès des personnes touchées par les conflits, a averti aujourd'hui Chris Nikoi, Directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies en Afrique de l'Ouest et du Centre.

Les cycles répétés de violence et de conflit ont déraciné des centaines de milliers de personnes de leur foyer et perturbé les moyens de subsistance en RCA. Près de la moitié des 4 millions d'habitants du pays ont besoin d'une aide humanitaire, dont 1,6 million qui ne savent pas de quoi sera fait leur prochain repas.

« Nous constatons un regain de tension et de violence dans plusieurs parties du pays qui ne fera qu'aggraver la situation humanitaire déjà désastreuse », a déclaré M. Nikoi à la fin de sa visite de quatre jours dans le pays. « Nous prenons des mesures pour fournir de l'aide, mais cela ne sera pas possible sans l’apport d’un soutien supplémentaire de la part des donateurs ».

Lors de sa visite, Nikoi s'est entretenu de la situation humanitaire avec le président de la RCA, Faustin Archange Touadera, ainsi qu’avec les donateurs, le chef de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA) et la communauté humanitaire. Il a également visité les centres opérationnels du PAM à Bambari - à 400 km de Bangui - et a rencontré les communautés déplacées à l'intérieur du pays pour écouter leurs histoires et évaluer comment l'aide alimentaire du PAM pourrait mieux soutenir leurs moyens de subsistance.

Le PAM a renforcé sa capacité d'intervention pour fournir une aide alimentaire et nutritionnelle vitale aux communautés vulnérables en 2020. Cependant, l'agence a besoin d'urgence de 74 millions de dollars pour continuer à fournir une assistance à plus d'un million de personnes entre février et juillet.

« C'est déchirant de voir à quel point les conflits détruisent la vie des gens. Nous espérons que la paix prévaudra et offrira un répit aux personnes qui ont subi des déplacements répétés et des perturbations de leurs moyens de subsistance », a déclaré M. Nikoi.

Nikoi a félicité les donateurs ayant soutenu les opérations du PAM qui ont permis de sauver des vies au fil des ans en République centrafricaine, et a demandé un soutien continu et accru, avertissant que ce dernier était nécessaire pour les activités de redressement, de résilience et de développement. Chaque fois que les conditions de sécurité et le financement le permettent, le PAM intensifie ses interventions telles que les programmes d'alimentation scolaire issue de la production locale, l’assistance alimentaire pour la création d’actifs et le soutien aux petits exploitants agricoles afin d'augmenter les achats de nourriture locaux, permettant ainsi aux communautés de reconstruire leurs moyens de subsistance, d'être plus autonomes et d'injecter de l'argent dans l'économie locale.

Le PAM fournit également des services à la communauté humanitaire et de développement au sens large par l'intermédiaire du Service aérien humanitaire des Nations unies (UNHAS), des groupes de télécommunications et de logistique d'urgence - en veillant à ce que les intervenants soient connectés, en sécurité et puissent transporter les produits alimentaires et non alimentaires nécessaires aux personnes touchées à travers la RCA.

 

                                                               #                           #                            # 

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, ce sont des vies sauvées dans l'urgence et des vies transformées par le développement durable. Au Programme alimentaire mondial, nous intervenons dans plus de 80 pays pour nourrir les millions d’hommes et de femmes touché(e)s par les conflits et les catastrophes, et pour instaurer les bases d'un avenir meilleur.

Suivez-nous sur Twitter : @wfp_media, @wfp_Africa @wfp_fr

Topics
République centrafricaine Conflits Urgences Financement
Contact

Pour plus d'informations, veuillez contacter (mail: prénom.nom@wfp.org) :

Vigno Hounkanli, PAM/Bangui, Mob. +236 72343434

Bruno Djoyo, PAM/Bangui, Mob. +236 72187576