Skip to main content

La France soutient le PAM face à l'insécurité alimentaire croissante à Gaza

PAM/Wissam Nassar
PAM/Wissam Nassar
JÉRUSALEM-EST – En 2019, le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies en Palestine a reçu une contribution de 1 million d'euros (1,1 million de dollars) de la part de la France. Cette aide vise à répondre aux besoins alimentaires les plus urgents de 80 000 personnes hautement vulnérables de la bande de Gaza.

La contribution permettra au PAM de fournir aux familles des bons d’achat alimentaires électroniques afin qu’elles les utilisent pour acheter les aliments de leur choix dans un réseau de 200 magasins locaux.  

« Dans le contexte difficile de financement actuel, l'appui de partenaires de longue date comme la France est plus important que jamais pour maintenir l’aide auprès des plus démunis », a déclaré le Représentant du PAM en Palestine, Stephen Kearney. « J'en appelle à un appui accru de la communauté des donateurs pour nous aider à soutenir ceux qui en ont le plus besoin, à ne laisser personne derrière nous et à continuer à favoriser la stabilité. »   

L'insécurité alimentaire est à la hausse en Palestine, affectant un tiers de la population. Les chiffres sont encore plus alarmants à Gaza, où près de 70% de la population souffre d'insécurité alimentaire, selon les résultats de la dernière enquête nationale sur la sécurité alimentaire publiée en 2018.  

« Cette contribution qui permet au PAM de poursuivre ses activités à Gaza témoigne de l'engagement permanent de la France en faveur de l'organisation et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Cette mobilisation exceptionnelle s'inscrit dans la continuité des efforts de la France pour réduire la faim dans le monde », a déclaré le Consul général de France à Jérusalem, René Troccaz. 

Les bons alimentaires permettent aux personnes de choisir librement ce qu’elles veulent acheter et cuisiner, de gérer leur budget et d'utiliser leurs ressources quand elles le souhaitent. En plus de donner à la population davantage d’indépendance et de favoriser un retour à la normale, ces bons d'achat contribuent également à soutenir l'économie locale et l'industrie agro-alimentaire.  

Le PAM a besoin d'environ 65 millions de dollars en 2020 pour mener à bien ses opérations d’assistance alimentaire auprès de 360 000 personnes parmi les plus vulnérables à Gaza et en Cisjordanie. 

Les bons alimentaires du PAM permettent d’injecter directement plus de 2,7 millions de dollars par mois sur les marchés de Gaza, où un grand nombre de personnes subissent une grave crise économique et de liquidité. Ce modèle d'assistance a été utilisé pour la première fois au Moyen-Orient en Palestine en 2009. 

 

 

 

                                                                   #                           #                            # 

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, ce sont des vies sauvées dans l'urgence et des vies transformées par le développement durable. Au Programme alimentaire mondial, nous intervenons dans plus de 80 pays pour nourrir les millions d'hommes et de femmes touché(e)s par les conflits et les catastrophes et pour instaurer les bases d'un avenir meilleur. 

 

Suivez-nous sur Twitter @wfp_fr  @wfp_mena  @wfp_media  

Thèmes
Palestine Sécurité alimentaire Financement Innovation et technologie Résilience
Contact

Pour en savoir plus, merci de contacter (email : prenom.nom@wfp.org

Raphael du Boispean, PAM/Jérusalem, Mob. +972 546773160  

Yasmine Abuelassal, PAM/Jérusalem, Mob. +972 546773170 

Tiphaine Walton, PAM/Paris, Mob. +33 (0)674159209