Skip to main content

Soudan du Sud : la France fait une contribution de 500 000 euros pour lutter contre la malnutrition

Photo : PAM/Musa Mahadi
Matthew Hollingworth, Directeur pays du PAM au Soudan du SUd et S.E. Marc Trouyet, ambassadeur de France au Soudan du Sud dans un entrepôt du PAM à Djouba
DJOUBA – Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies va recevoir une contribution de 500 000 euros de la part de la France afin de renforcer la lutte contre la malnutrition au Soudan du Sud, où l’on s’attend à ce que 1,3 million d'enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë et aient besoin d'un traitement d'urgence cette année.

Cette contribution permettra de fournir plus de 170 tonnes de produits nutritifs spécifiques à 29 000 personnes. On compte parmi ces dernières des enfants vulnérables et des femmes enceintes ou qui allaitent.

« À la suite des inondations de l'année dernière, nous savions que la situation d'insécurité alimentaire allait s'aggraver et que les plus vulnérables, aux besoins nutritionnels spéciaux, seraient les plus touchés », a déclaré Marc Trouyet, ambassadeur de France au Soudan du Sud. « Après discussion avec le PAM, nous avons décidé de concentrer l'aide de la France sur les personnes touchées par les inondations et ayant des besoins nutritionnels spécifiques. » 

La malnutrition s'aggrave au Soudan du Sud, où 1,3 million d'enfants de moins de cinq ans risquent de souffrir de malnutrition aiguë et d’avoir besoin d'un traitement en 2020, contre 860 000 en 2019. La malnutrition aiguë chez les enfants a particulièrement augmenté dans les régions de Jonglei et du Haut-Nil ; des régions touchées par les inondations de 2019 et où la malnutrition aiguë dépasse désormais le seuil d'urgence.

« Le PAM est reconnaissant du soutien de la République française », déclare Matthew Hollingworth, Directeur du PAM au Soudan du Sud. « Ces fonds arrivent à un moment crucial : les besoins sont élevés et nous devons intensifier nos efforts si nous voulons améliorer une situation déjà critique et maintenant exacerbée par la crise imminente de COVID-19. »

« Le nombre d'enfants qui risquent de souffrir de malnutrition aiguë cette année est révélateur d'une urgence nutritionnelle imminente à laquelle il faut s'attaquer immédiatement et de manière approfondie. Il est primordial de traiter les enfants et de développer des mesures de prévention, en particulier dans les zones touchées par les inondations de l'automne dernier », a-t-il ajouté.

Le PAM fournit un soutien nutritionnel par le biais de produits nutritifs spécifiques pour la prévention et le traitement de la malnutrition chez les enfants et les femmes enceintes ou qui allaitent. Grâce à ses programmes de nutrition préventive et curative, le PAM renforce la résilience des individus et des ménages pour qu'ils puissent répondre aux chocs nutritionnels par l'éducation et la production de ressources.

En 2019, le PAM a apporté son aide à plus de 1,4 million de femmes enceintes et qui allaitent ainsi que d'enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition. Pour renforcer les capacités nationales en matière de nutrition, le PAM a mis en place une assistance technique et des formations auprès de plus de 1 000 membres du personnel du gouvernement et des partenaires nationaux. En parallèle, il a soutenu 1 500 centres de soins, notamment dans les zones où les niveaux de malnutrition aiguë sont particulièrement élevés.

Le gouvernement français est un partenaire de longue date du PAM. Cette dernière contribution permet d’élever le soutien financier français au Soudan du Sud à 1,3 million de dollars américains depuis 2014.

 

                                         #                           #                            #

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies est la plus grande organisation humanitaire au monde. Il sauve des vies dans les situations d'urgence, construit la prospérité et soutient un avenir durable pour les personnes qui se relèvent de conflits, de catastrophes et de l'impact du changement climatique.

 

Suivez-nous sur Twitter @WFP_fr  @WFP_SouthSudan

Topics
Soudan du Sud Sécurité alimentaire Financement Partenariats
Contact

Pour en savoir plus, merci de contacter (email : prenom.nom@wfp.org)

Tomson Phiri, PAM/Soudan du Sud,

Mob. +211 922 465 247

Tiphaine Walton, PAM/Paris,

Mob. +33 6 74 15 92 09