Skip to main content

Nouvel acte de piraterie sur un navire humanitaire: Le PAM en appelle à une action internationale commune de haut niveau pour mettre un terme aux actes de piraterie au large de la Somalie

MERKA – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) en appelle à une action internationale commune de haut niveau afin de mettre un terme aux actes de piraterie dans les eaux somaliennes, actes qui mettent en danger l’acheminement d’aide humanitaire dans le pays.

Cet appel fait suite à la mort d’un garde somalien qui, hier, avait aidé à repousser une nouvelle attaque sur un navire qui venait de décharger l’aide alimentaire du PAM dans le port somalien de Merka. De fait, les agents d’un navire affrété par le PAM ont refusé ce matin qu’un bateau chargé d’aide alimentaire navigue vers la Somalie.

Attaques à répétitions

« Nous incitons vivement les pays clés à faire tout leur possible pour enrayer cette vague de piraterie qui menace notre capacité à aider un million de Somaliens, » a déclaré la Directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran, depuis le siège de Rome. Cette attaque nous rappelle que, s’il n’est pas résolu, le problème de plus en plus préoccupant de la piraterie au large de la Somalie menace de couper le moyen le plus efficace d’acheminer l’aide alimentaire (..)Josette Sheeran, Directrice exécutive du PAM

« Cette attaque nous rappelle que, s’il n’est pas résolu, le problème de plus en plus préoccupant de la piraterie au large de la Somalie menace de couper le moyen le plus efficace d’acheminer l’aide alimentaire – et menace donc les Somaliens qui dépendent de cette aide pour survivre. À moins d’agir immédiatement, non seulement nos voies de transport seront coupées, mais aussi celles d’autres agences humanitaires qui œuvrent à travers la Somalie » a ajouté Mme Sheeran.

Le transport maritime est le moyen le plus rapide et le plus efficace utilisé par le PAM pour acheminer de grandes quantités de nourriture vers la Somalie.

Nouvelles distributions

Malgré des défis logistiques et sécuritaires importants, le PAM continue d’acheminer la nourriture aux milliers de Somaliens qui en ont besoin. Vendredi dernier, le PAM a commencé une nouvelle série de distributions auprès de 122 500 personnes contraintes de fuir leur domicile pour échapper aux affrontements de Mogadiscio. Les distributions continuent dans la capitale somalienne ainsi qu’à Baidoa dans le nord-ouest, à Afgoye à l’ouest, à Brava et dans la province de Qoryoley, au sud-ouest de la capitale.

Une des dernières attaques de pirates a été orchestrée contre le cargo jordanien, le MV Victoria, qui a envoyé un signal de détresse alors qu’il était pris d’assaut par plusieurs bateaux de pirates à 60 miles nautiques de Merka, au sud de Mogadiscio. Le cargo se dirigeait vers le port de Dar es Salam en Tanzanie après avoir déchargé 4000 tonnes de nourriture pour le PAM.

L’armateur a relayé le message à l’agent du navire à Merka qui a nolisé le Victoria pour le transport de l’aide alimentaire du PAM. Celui-ci a alors envoyé deux bateaux de gardes qui ont intercepté les pirates avant qu’ils n’abordent le cargo. L’un des gardes est mort des suites de ses blessures dans un hôpital de Merka après avoir reçu une balle lors d’un échange de tirs. Le Victoria est rentré à Merka après l’attaque.

Tristesse

« Le PAM est attristé et préoccupé par la mort du garde qui a fait preuve d’un grand courage. Nous exprimons nos sincères condoléances à sa famille » a déclaré Josette Sheeran. Depuis le début de l’année, les pirates ont attaqué au moinsLe PAM est attristé et préoccupé par la mort du garde qui a fait preuve d’un grand courage. Nous exprimons nos sincères condoléances à sa famille Josette Sheeran, Directrice exécutive du PAM
cinq navires, dont deux au cours de la semaine dernière, et plusieurs attaques auraient été évitées. En 2005, une vague de piraterie similaire dans les eaux somaliennes a contraint l’agence des Nations Unies à suspendre toutes ses distributions d’aide alimentaire par mer durant plusieurs semaines après que deux navires aient été détournés.

Actuellement, les Nations Unies estiment qu’entre 300 000 et 400 000 personnes ont fui Mogadiscio depuis le 1er février. Le Comité international de la Croix Rouge et l’ONG CARE fournissent également une aide alimentaire à un grand nombre de personnes déplacées de Mogadiscio.

Outre les personnes déplacées de Mogadiscio, le PAM prévoit de nourrir 850 000 personnes à travers la Somalie en 2007.