Skip to main content

L'escalade du conflit au Mozambique oblige des centaines de milliers de personnes à fuir alors que la crise humanitaire s'aggrave

MAPUTO - Le PAM est extrêmement préoccupé par l'escalade du conflit et la détérioration de la sécurité alimentaire à Cabo Delgado, au Mozambique, où plus de 300 000 personnes ont fui leurs foyers et leurs villages, abandonnant leurs terres et se retrouvant totalement dépendantes de l'aide humanitaire.

"Nous sommes profondément préoccupés par la situation humanitaire à Cabo Delgado où le conflit et la violence ont laissé les populations sans accès à la nourriture et aux moyens de subsistance", a déclaré Antonella D'Aprile, représentante du PAM pour le Mozambique. "L'insécurité croissante et les mauvaises infrastructures rendent plus difficile l'accès aux personnes dans le besoin et, avec le COVID-19, la crise devient encore plus complexe".

La violence et l'insécurité croissantes ont accru la menace de la faim dans la province de Cabo Delgado, dans le nord du pays, ou les communautés ont perdu l'accès à la nourriture et aux sources de revenus. Les derniers résultats du système d'alerte préventif de la famine FEWSNET indiquent que les communautés continueront à faire face à des niveaux d'insécurité alimentaire dits “de crise” (phase 3 de l'IPC) jusqu'au début de l'année 2021. La situation est d'autant plus inquiétante que Cabo Delgado a le deuxième taux de malnutrition chronique le plus élevé du pays, avec plus de la moitié des enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition chronique. Tout choc supplémentaire pourrait rapidement aggraver la situation, en particulier pour les femmes et les enfants.

Le PAM a besoin de toute urgence de 4,7 millions de dollars par mois pour aider les personnes déplacées à l'intérieur du pays dans le nord du Mozambique. Sans financement supplémentaire, le PAM sera obligé de réduire les rations alimentaires dès le mois de décembre.

Des milliers de réfugiés sont partis vers la Tanzanie, pays voisin, ce qui renforce les inquiétudes de la communauté internationale quant à la régionalisation du conflit. Cabo Delgado enregistre actuellement le deuxième plus grand nombre de cas de contamination de COVID-19 au Mozambique. Les déplacements de population pourraient donc accélérer la propagation du virus.  

Malgré des défis opérationnels considérables, le PAM, en collaboration avec le gouvernement, prévoit de fournir une aide mensuelle de nourriture, de bons d'achat et un soutien nutritionnel à 310 000 personnes dans les provinces de Cabo Delgado, Nampula et Niassa. 

Depuis 2017, Cabo Delgado subit des attaques de milices armées qui ont progressivement déplacé les communautés qui cherchent maintenant refuge dans d'autres provinces, comme Nampula et Niassa. Ces attaques ont été meurtrières et ont gravement endommagé les infrastructures - qui avaient déjà été détruites par le cyclone Kenneth en 2019 - entravant ainsi l'accès aux personnes les plus démunies. 

Pour des images de qualité professionnelle et la shotlist ici 

Pour des photos ici 

 

#                           #                            #

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies est la plus grande organisation humanitaire au monde. Il sauve des vies dans les situations d'urgence, construit la prospérité et favorise un avenir durable pour les personnes qui se relèvent de conflits, de catastrophes et de l'impact du changement climatique. 

Suivez-nous sur Twitter @WFP_fr  @WFP_Media @WFP_Africa @wfp_mozambique

Thèmes

Mozambique Conflits Logistique et réseaux de distribution Réfugiés et migration

Contact

Anahita Boboeva, WFP/Maputo
+258 85 711 0322

Deborah Nguyen, WFP/Johannesburg
+27 082 679 0915

Thomson Phiri, WFP/Geneva
+41 79 842 80 57

Tiphaine Walton, WFP/Paris
+33 (0)6 74 15 92 09

Pour des images de qualité professionnelle et la shotlist ici 

Pour des photos ici