Skip to main content

Le Yémen replonge dans des niveaux alarmants d'insécurité alimentaire

Photo : PAM/Mohammed Awadh
Photo : PAM/Mohammed Awadh
Le présent communiqué contient du contenu visuel du Yémen, des donnés et des citations.

ROME – Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations unies, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et leurs partenaires ont publié aujourd’hui la dernière analyse du Cadre Intégré de Classification des Phases de la Sécurité Alimentaire (IPC) pour 133 districts du Yémen.

Les prévisions :

Selon l'analyse, plus d'un million de personnes supplémentaires dans les régions du sud du Yémen seront confrontées à une insécurité alimentaire aiguë d'ici la fin de l'année.

L'insécurité alimentaire aiguë passera de 25 % de la population à 40 % d'ici la fin de l'année dans les zones étudiées – soit une augmentation de 2 à 3,2 millions de personnes sur une population observée de 7,9 millions.

Il y a 16 districts dans huit gouvernorats avec les niveaux les plus élevés d'insécurité alimentaire (IPC4) : Ad Dhalee (3 districts), Marib (3), Al Bayda (2), Shabwah (2), Abyan (2), Taizz (2), Al Jawf (1) et Hadramaut (1).

Les régions qui devraient connaître la pire détérioration au cours des six prochains mois sont Abyan, Aden, Ad Dhalee, Hadramaut, Lahj et Taizz.

Contenu visuel

Vidéo récente de haute définition

Photos

Citations

David Beasley, Directeur Exécutif du PAM

« Le tableau brossé par la dernière analyse de la sécurité alimentaire dans les districts du sud du Yémen est vraiment déchirant. Si la communauté internationale n'intervient pas en injectant d'urgence des fonds, nous allons nous retrouver au même point qu'en 2018, lorsque nous avons dû nous battre pour éloigner la menace d'une famine généralisée.

Le peuple yéménite a déjà été ravagé par des années de faim et de malnutrition alimentées par le conflit, et maintenant le COVID-19 aggrave cette misère. Le monde doit ouvrir les yeux sur cette catastrophe humanitaire en cours avant qu'il ne soit trop tard ».

Laurent Bukera, Directrice Pays du PAM au Yémen

« Le Yémen ne tient qu'à un fil. Les prévisions pour les prochains mois sont très préoccupantes et il est essentiel que nous disposions des ressources nécessaires pour pouvoir continuer à fournir une aide alimentaire aux millions de personnes qui en dépendent. Si nous n'agissons pas maintenant, les conséquences seront dévastatrices ».

Ce que fait le PAM :

  • Le PAM fournit une aide alimentaire d'urgence à 13 millions de personnes au Yémen et un soutien nutritionnel à 1,1 million d'enfants et de femmes.
  • Le PAM a un besoin urgent de 737 millions de dollars pour continuer à fournir une aide alimentaire jusqu'à la fin de 2020.
  • Le PAM pourrait devoir réduire encore ses opérations si un financement supplémentaire n'est pas assuré.

                                       #                           #                            #

A propos du PAM

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies, ce sont des vies sauvées dans l'urgence et des vies transformées par le développement durable. Au Programme alimentaire mondial, nous intervenons dans plus de 80 pays pour nourrir les millions d'hommes, d’enfants et de femmes touché(e)s par les conflits et les catastrophes, et pour jeter les bases d'un avenir meilleur.

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media @wfp_fr

Topics
Yémen Conflits Urgences Sécurité alimentaire
Contact