Skip to main content

Le pire est encore à venir : de graves inondations ravagent l’Afrique de l’Est, menaçant d’aggraver la faim

NAIROBI – Des inondations dévastatrices menacent d'aggraver l'insécurité alimentaire en Afrique de l'Est alors que de fortes pluies frappent une région qui était en proie à la sécheresse il y a moins d'un an, prévient le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies.

Le changement climatique continue de faire des ravages en Afrique de l’Est, une région aux émissions minimes mais qui subit le plus gros de l’urgence climatique mondiale. Cinq saisons de pluies consécutives infructueuses entre 2020 et 2022 ont entraîné une sécheresse dévastatrice qui a détruit les moyens de subsistance à grande échelle, et plongé des millions de personnes dans l’insécurité alimentaire et la malnutrition – il faudra de nombreuses années aux familles et aux communautés avant de se remettre des dégâts.

Aujourd’hui, cette reprise naissante est balayée par les inondations. Depuis le début des pluies d'octobre à décembre, des précipitations supérieures de 140 pour cent à la moyenne ont détruit des propriétés, des infrastructures et des cultures, et emporté le bétail. Un grand nombre de vies humaines ont été perdues.

Près de 3 millions de personnes ont été touchées, et plus de 1,2 million ont été contraintes de quitter leur foyer. La Somalie, l’Éthiopie et le Kenya subissent le poids le plus fort lourd de cette crise, suivis de près par le Soudan, le Soudan du Sud, le Burundi et l’Ouganda. Malheureusement, les pluies devraient persister jusqu’au début de l'année 2024.

"L’Afrique de l’Est est frappée par les extrêmes du changement climatique – passer du manque d’eau à l’excès d’eau ne peut qu'aboutir à une catastrophe. De graves inondations provoquent des ravages, illustrant à quel point un climat irrégulier continue de pénaliser la région. Avec davantage de précipitations annoncées, je crains que le pire ne soit encore à venir", a déclaré Michael Dunford, directeur régional du PAM pour l'Afrique de l'Est.

Le PAM a fourni une aide alimentaire et monétaire à près de 580 000 personnes touchées par les inondations dans la Corne de l'Afrique, en plus de celles soutenues par nos opérations de secours préexistantes.

En Somalie et au Burundi, le PAM a fourni une assistance anticipée à 230 000 personnes avant les inondations, notamment par le biais d'alertes précoces et de transferts monétaires. Les gens ont pu utiliser ces informations et cet argent pour se préparer – soit pour déménager, soit pour acheter des fournitures essentielles. Des initiatives d’action anticipative comme celle-ci signifient que moins de personnes ont besoin d’une aide humanitaire après une catastrophe.

En Éthiopie, des pluies supérieures à la moyenne ont provoqué des inondations dans le sud et le sud-est du pays. On estime que 1,5 million de personnes ont été touchées en Afar, Amhara, Gambella et Oromia. Dans la région Somali, l'une des régions d'Éthiopie les plus touchées par l'insécurité alimentaire, plus de 1,1 million de personnes sont touchées par les inondations, dont plus de 400 000 personnes déplacées.

"Le PAM soutient les gouvernements et les partenaires humanitaires avec des services logistiques dans toute la région. Cependant, l’ampleur de la crise exige davantage de soutien et l’expansion de nos opérations. Nous travaillons activement pour obtenir des ressources supplémentaires afin d'aider jusqu'à 2 millions de personnes supplémentaires touchées par les inondations. Le besoin est urgent et nous ne pouvons pas y parvenir seuls", ajoute Dunford.

"Il est particulièrement crucial, lors du Sommet des Nations Unies sur les changements climatiques à Dubaï, que les pays développés intensifient leurs efforts et aident les pays, comme la Somalie et l'Éthiopie, qui paient de manière disproportionnée un prix élevé pour la crise climatique. Nous devons briser le cycle sans fin des crises et réagir par une action climatique axée sur la préparation et la protection avant que des chocs prévisibles ne surviennent", a conclu Dunford.

 

Note aux rédactions :

Vidéo de diffusion disponible ici

#                    #                   #

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est le plus grand organisme humanitaire au monde, il sauve des vies en situations d'urgence et utilise l'assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d'un conflit ou d'une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

 

Suivez-nous sur X, anciennement Twitter @wfp_media, @WFP_Africa

Thèmes

Somalie Éthiopie Kenya Soudan Soudan du Sud Burundi Ouganda Crues Climat Sécurité alimentaire

Contact

Pour plus d'informations, veuillez contacter (email : prénom.nom@wfp.org):

Brenda Kariuki, WFP/ Nairobi.
Tel, +254 707 722 104

Annabel Symington, WFP/ Rome,
Mob. +44 774 6397 099

Nina Valente, WFP/ London,
Mob. +44 796 8008 474

Martin Rentsch, WFP/Berlin,
Mob +49 160 99 26 17 30

Shaza Moghraby, WFP/New York,
Mob. + 1 929 289 9867

Steve Taravella, WFP/ Washington,
Mob.  +1 202 770 5993

Marie Dasylva, WFP/ Dakar, 
Mob. +221 77 638 13 00

Liens connexes