Skip to main content

Le PAM accroit ses efforts pour distribuer l'aide alimentaire en Somalie malgrès les risques de piraterie

MOGADISCIO – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) annonce le début, aujourd’hui, d’une seconde distribution d’aide alimentaire à 122 500 personnes déplacées de Mogadiscio ou récemment rentrées chez elles tout en prévenant qu’une nouvelle vague de piraterie menace d’entraver l’acheminement de cette aide en Somalie.

Aide aux personnes déplacées

« Avec ces nouvelles distributions, nous venons en aide aux personnes déplacées, principalement des femmes et des enfantsAvec ces nouvelles distributions, nous venons en aide aux personnes déplacées, principalement des femmes et des enfants (...)Peter Goossens, directeur du PAM pour la Somalie et basé Nairobi.
, ce qui permet ainsi d’atteindre 80 % des 150 000 personnes que nous envisageons de nourrir » a déclaré Peter Goossens, directeur du PAM pour la Somalie et basé Nairobi.

« Mais alors que nous aidons de plus en plus de personnes, les actes de piraterie contre des navires au large de la Somalie augmentent et menacent de bloquer le moyen le plus efficace d’acheminer de grandes quantités de nourriture en Somalie, c’est-à-dire par la mer » a-t-il ajouté.

Peter Goossens continue : « Ces pirates jouent, avec la vie des femmes et des enfants les plus vulnérables, contraints de quitter leurs domiciles pour fuir les affrontements, dans le seul but de s’enrichir. Nous appelons les autorités somaliennes à intervenir pour arrêter ces pirates avant qu’ils ne causent davantage de tort, que ce soit aux équipages des navires détournés ou aux personnes dont la survie dépend de la nourriture du PAM. »

Nouvelles distributions

Les distributions ont commencé vendredi pour 30 000 personnes déplacées à Merka, au sud de Mogadiscio. Durant les jours prochains, l’aide alimentaire du PAM devrait également profiter à 25 000 personnes à Mogadiscio, 13 000 à Baidoa au nord-ouest, 32 000 près d’Afgoye à l’ouest de la capitale, 13 500 à Brava et 9 000 à Qoryoley, au sud-ouest de la capitale.

Entre la fin avril et le début mai, le PAM a distribué de la nourriture à 114 000 personnes déplacées ou rentrées chez elles. Les dernières distributions, qui ont concerné 122 500 personnes au total, ont permis de venir en aide à 22 000 personnes qui n’avaient pas encore reçu d’aide alimentaire. Ceux qui ont reçu une aide début mai n’ont eu besoin que de rations pour deux semaines.

Actuellement, les Nations Unies estiment qu’entre 300 000 et 400 000 personnes ont fui Mogadiscio depuis le 1er février. Le Comité International de la Croix Rouge et l’ONG CARE fournissent également une aide alimentaire à un grand nombre de personnes déplacées de Mogadiscio.

Depuis le début de l’année, les pirates ont attaqué au moins cinq navires, dont deux au cours de la semaine dernière, et plusieurs attaques auraient été évitées. En 2005, une vague de piraterie similaire dans les eaux somaliennes a contraint le PAM à suspendre toutes ses distributions d’aide alimentaire par mer durant plusieurs semaines après que deux navires affrétés par le PAM aient été détournés.

En 2007, le PAM prévoit de venir en aide à un million de personnes dans toute la Somalie, dont 800 000 personnes dans les régions du centre et du sud du pays. Parmi celles-ci, 150 000 ont dû récemment fuir les affrontements à Mogadiscio. Ces opérations devraient coûter 10 millions de dollars US supplémentaires.