Skip to main content

Bouée de sauvetage alimentaire pour les familles désespérées de Gaza encore plus à risque sans carburant, déclare le PAM

ROME – Les conditions catastrophiques auxquelles sont confrontés des centaines de milliers de Palestiniens à Gaza risquent de s'aggraver encore, en raison de graves pénuries de carburant qui menacent de paralyser l’approvisionnement alimentaire et les opérations humanitaires.

« Sans approvisionnement supplémentaire en carburant, les boulangeries travaillant avec le PAM ne seront plus en mesure de produire du pain. Seules deux de nos boulangeries sous contrat disposent actuellement de combustible pour produire du pain, et demain, il n'y en aura peut-être plus aucune », a déclaré le représentant du PAM en Palestine, Samer Abdeljaber. « Ce serait terrible pour les milliers de familles vivant dans des abris et qui dépendent des livraisons quotidiennes de pain. » 

« La population de Gaza a besoin d’une aide continue à un niveau qui correspond à ses énormes besoins. Afin d’atténuer les souffrances et de permettre l’acheminement d’une aide vitale, nous faisons écho à l’appel du Secrétaire général en faveur d’un cessez-le-feu humanitaire », a-t-il ajouté.

Voici les dernières informations sur les opérations du PAM en Palestine depuis le début de la crise :

  • Le PAM a déjà aidé près de 630 000 personnes dans des abris et des communautés à travers Gaza et en Cisjordanie. L'aide comprend des denrées alimentaires d'urgence, principalement des conserves et du pain frais, ainsi que des bons électroniques là où les magasins sont ouverts et disposent de vivres.
  • En moyenne, 200 000 personnes dans les abris reçoivent chaque jour du pain frais fourni par le PAM, mais la pénurie de carburant rend encore plus difficile le fonctionnement des boulangeries. Mercredi, seules 150 000 personnes ont reçu du pain.

  • Actuellement, seules deux boulangeries sous contrat avec le PAM fonctionnent, contre 23 au début de l'opération. Ils produisent environ six fois leur quantité habituelle de pain.

  • Le carburant n'est pas seulement essentiel pour les boulangeries. Il est également nécessaire pour les camions chargés de l’aide humanitaire entrant par le terminal de Rafah, et pour la distribution de cette aide à travers Gaza. En outre, le carburant est essentiel pour les hôpitaux ainsi que pour les stations de dessalement et de pompage de l’eau. 

  • Les produits alimentaires essentiels s'épuisent rapidement dans les magasins de Gaza. Bien que davantage de produits alimentaires soient disponibles chez les grossistes, les magasins ne sont pas en mesure de se réapprovisionner en raison des routes endommagées, des problèmes de sécurité et du manque de carburant. Environ 10 pour cent des magasins sous contrat avec le PAM sont à court de vivres.

  • Le PAM poursuit la distribution de bons alimentaires électroniques à Gaza et jusqu'à présent, 88 pour cent des personnes ayant reçu ces bons les ont utilisés. Mais la capacité des magasins à gérer le programme de bons diminue à mesure que les stocks s'épuisent.

  • Neuf camions du PAM transportant 141 tonnes de vivres sont déjà entrés dans Gaza depuis l'ouverture du point de passage de Rafah, samedi 21 octobre. Trente-neuf camions du PAM attendent d'entrer à la frontière égyptienne avec Gaza ou à proximité.

  • Pour que le PAM puisse intensifier ses opérations afin d'atteindre les 1,1 million de personnes prévues au cours des deux prochains mois, 40 camions doivent entrer quotidiennement dans la bande de Gaza.

  • Face à l'augmentation des besoins, le PAM révise à la hausse ses besoins de financement et estime qu'il lui faudra au moins 100 millions de dollars au cours des 90 prochains jours pour soutenir l'intervention d'urgence.

 

#                             #                                #

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est le plus grand organisme humanitaire au monde, il sauve des vies en situations d'urgence et utilise l'assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d'un conflit ou d'une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

Suivez-nous sur X anciennement Twitter : @wfp_fr et @wfpmena

Thèmes

Palestine Conflits Logistique et réseaux de distribution Sécurité alimentaire

Contact

Pour plus d'informations, veuillez contacter (email : prénom.nom@wfp.org): 

Abeer Etefa, WFP/Cairo,
Mob. +20 1066634352

Martin Penner, WFP/Rome,
Mob. +39 345 6142074

Marie Dasylva, WFP/Dakar,
Mob. +221 77 638 13 00

Liens connexes