Skip to main content

Amérique latine : La crise de Covid-19 entraîne une hausse de la faim

PAM/David_Fernandez
PAM/David_Fernandez
ROME - La progression continue de la faim, les difficultés économiques, la hausse des inégalités et la saison des ouragans menacent les populations de l'Amérique latine et des Caraïbes et pourraient avoir des conséquences de grande envergure si des mesures ne sont pas prises rapidement, avertit le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies.

Avec la montée en flèche des cas de coronavirus, l'Amérique latine est devenue la région la plus touchée par le COVID-19 au niveau mondial, représentant plus d'un quart des cas dans le monde. La pandémie de Covid-19, conduisant à une hausse de la faim et de l'insécurité alimentaire dans la région, risque non seulement d'alimenter les conflits et les troubles politiques, mais aussi de contraindre les familles vulnérables à émigrer.  

 

La semaine dernière, le Directeur Exécutif du PAM, David Beasley, s'est rendu en Équateur et au Panama où il s’est entretenu avec des dirigeants de l’Amérique latine, et a déclaré :  

 

"La pandémie COVID-19 a fait des ravages en Amérique latine, où le spectre d’une grave crise économique se faisait déjà pressentir. Les familles peinent à acheter des produits de base comme de la nourriture et des médicaments. En effet, leurs moyens de subsistance sont détruits et le nombre de personnes sans emploi dans la région atteint 44 millions. Il s’agit d’une combinaison fatale. Nous devons agir maintenant et intelligemment. On ne peut pas s’occuper du COVID-19 ou de la faim séparément mais nous devons les traiter ensemble. Si nous le faisons bien, nous pouvons sauver des vies, sinon des gens mourront”. David Beasley, Directeur Exécutif du PAM.  

 

  • L’Amérique latine et les Caraïbes devraient connaître une augmentation* de 269 % du nombre de personnes confrontées à une grave insécurité alimentaire, ce qui signifie que 16 millions de personnes au total ne sauront pas d’où viendra leur prochain repas dans les mois à venir, contre 4,3 millions en 2019. 
  • Le PAM est particulièrement préoccupé par les personnes vulnérables en Haïti, dans le Corridor sec d'Amérique centrale, ainsi que par les migrants vénézuéliens en Colombie, en Équateur et au Pérou. 

  • La saison des ouragans - qui s'annonce plus intense que les précédentes - est un facteur de risque mettant à rude épreuve des systèmes de protection sociale déjà surchargés. 

  • Le PAM fournit des rations alimentaires aux enfants qui ne peuvent plus aller à l'école, ainsi que des bons et de l’aide en espèces pour que les personnes vulnérables puissent faire leurs achats dans les magasins locaux. Le PAM soutient également les gouvernements, en les aidant à renforcer et à étendre les programmes nationaux de protection sociale. 

  • Depuis son centre humanitaire régional au Panama, le PAM soutient les services logistiques humanitaires d'intervention COVID-19, en transportant du fret humanitaire et sanitaire aux premières lignes de la pandémie. 

  • Le PAM a besoin d'urgence d'un financement supplémentaire de 328 millions de dollars pour soutenir les opérations de secours et de redressement dans la région. 

 

Photos 

Vidéo 

 

* La projection régionale a été calculée pour 11 pays où le PAM est présent ainsi que pour les petits États en développement des Caraïbes. Le chiffre inclut 1,9 million de migrants vénézuéliens en situation d'insécurité alimentaire modérée et grave en Colombie, en Équateur et au Pérou.  

 

#                                  #                                  # 

 

A propos du PAM 

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies, ce sont des vies sauvées dans l'urgence et des vies transformées par le développement durable. Au Programme alimentaire mondial, nous intervenons dans plus de 80 pays pour nourrir les millions d'hommes, d’enfants et de femmes touché(e)s par les conflits et les catastrophes, et pour jeter les bases d'un avenir meilleur. 

 

Suivez-nous sur Twitter @WFP_Media @WFP_FR 

Contact

Pour en savoir plus, contactez (email: prenom.nom@wfp.org

Frances Kennedy, PAM/Rome, Tel. +39 06 6513 3725, Mob. +39 346 7600 806 

Bettina Luescher PAM/Berlin, Mob. +49 160. 9926 1730 

Elisabeth Byrs, PAM/Genève, Mob. +41 79 842 8057 

Jane Howard, PAM/Londres, Tel. +44 (0)20 3857 7413, Mob. +44 (0)796 8008 474 

Shaza Moghraby, PAM/New York, Mob. + 1 929 289 9867 

Steve Taravella, PAM/Washington, Mob.  +1 202 770 5993 

Norha Restrepo, PAM/Panama, Mob. +507 66715355