Skip to main content

Un million d’euros est octroyé par la France pour les opérations du PAM au Yemen

SANA'A – Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) remercie la France pour sa contribution d’un million d’euros à ses opérations au Yemen, pour venir en aide à plus de 250 000 personnes démunies ainsi que 14 000 somaliens réfugiés au Yémen.

Présent depuis 2002

Nous sommes extrêmement reconnaissants pour la générosité de cette donation, qui vient à point nommé. Mohamed El Kouhene, directeur du PAM au Yémen
L’opération actuelle du PAM au Yémen a été lancée en 2002 et son coût s'élève à 47 millions de dollars. Elle met l’accent sur l’éducation et la nutrition, en particulier celle des femmes et des enfants.
L’agence des Nations Unies gère également une autre opération, d’un budget de 3 millions de dollars, pour venir en aide aux réfugiés somaliens les plus vulnérables qui vivent dans le pays. “Nous sommes extrêmement reconnaissants pour la générosité de cette donation, qui vient à point nommé. Jusqu’à présent, nos actions ont été restreintes par un manque cruel de financement » a déclaré Mohamed El Kouhene, directeur du PAM au Yémen.

Extrême pauvreté et insécurité alimentaire

Des ressources naturelles peu abondantes et un taux de natalité parmi les plus élevés au monde ont contribué aux difficultés économiques du Yémen. Plus de 40% de la population survit avec moins de 2 dollars par jour et plus de 70% vit dans des zones rurales, où la stagnation de la production agricole a engendré une pauvreté extrême et un taux de chômage à deux chiffres.
De plus, le conflit qui déchire la Somalie depuis 1988 a provoqué un afflux de réfugiés vers Yémen, fragilisant encore l’économie du pays. « L’insécurité alimentaire a atteint des proportions critiques au Yémen, où plus de 50% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition » a souligné El Kouhene.

Inégalité des sexes et accès à l’éducation


L’inégalité entre les sexes pour l’accès à l’éducation est un autre problème, tout particulièrement visible à l’école primaire, où le taux d’inscription des filles est de 61% contre 86% pour les garçons. Le taux d’illettrisme chez les filles de plus de 15 ans a atteint 71,5%.

Les opérations du PAM mettent un accent particulier sur l’éducation des filles, en offrant des rations alimentaires aux parents pour les inciter à envoyer leurs filles à l’école. L’opération en cours a concentré 70% des ressources de l’agence pour apporter un soutien à 100 000 fillettes, dans 1300 écoles des zones rurales les plus pauvres du pays. Les résultats sont très impressionnants: taux d’inscription en hausse, absentéisme en baisse et un nombre réduit de fillettes qui abandonnent l’école.

Sur 1 million de dollars donné par la France, 700 000 iront au programme d’éducation pour les filles tandis que les 300 000 restants serviront à améliorer le bien-être nutritionnel de 30 500 femmes et enfants.

Venir en aide aux réfugiés somaliens

Le PAM continue également à aider les réfugiés somaliens que l’insécurité empêche de retourner chez eux, en distribuant aux plus vulnérables d’entre eux, en particulier les femmes, les enfants et les personnes âgées, une ration alimentaire mensuelle. Tous sont presque entièrement tributaires d’une aide extérieure.

J’espère que le don de la France contribuera à promouvoir l’éducation des filles et à éradiquer la malnutrition...Alain Moureau, Ambassadeur de France au Yémen.
“J’espère que le don de la France contribuera à promouvoir l’éducation des filles et à éradiquer la malnutrition. Dans le même temps, nous nous réjouissons que le PAM optimise notre soutien en allouant 300 000 dollars à l’aide aux réfugiés somaliens, dont la situation humanitaire fait également partie des préoccupations de la France » a déclaré Alain Moureau, ambassadeur de France au Yémen.

Le PAM apporte une aide alimentaire au Yémen depuis 1967, époque à laquelle le pays fut divisé en deux états, République Arabe du Yémen du nord et République démocratique populaire du Yémen du sud.