Skip to main content

Le gouvernement d’Haïti adopte sa politique nationale de protection et promotion sociales soutenue par le PAM

Une mère et son fils à Grande Rivière du Nord, au nord d'Haïti. Les conditions météorologiques et les chocs économiques sont les principaux facteurs de l'aggravation de la faim chez les Haïtiens les plus pauvres. PAM/Antoine Vallas
Une mère et son fils à Grande Rivière du Nord, au nord d'Haïti. Les conditions météorologiques et les chocs économiques sont les principaux facteurs de l'aggravation de la faim chez les Haïtiens les plus pauvres. PAM/Antoine Vallas
PORT-AU-PRINCE – Le Gouvernement d’Haïti a officiellement adopté la Politique Nationale de Protection et Promotion Sociales, fruit d’une collaboration de long terme avec le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM), qui célèbre une étape institutionnelle majeure pour la résilience contre la faim.

La protection et promotion sociales désignent des systèmes institutionnels conçus pour réduire les inégalités et discriminations, protéger les populations contre l’inactivité, la maladie ou les pertes de revenu, et encourager leur autonomie économique. Dans des contextes de crise comme la pandémie de COVID-19, les systèmes nationaux de protection sociale constituent une plateforme particulièrement appropriée pour apporter une assistance rapide et à l’échelle, qu’elle soit alimentaire, financière, ou basée sur des services sociaux.

 

« La pandémie nous démontre que la protection sociale doit être une priorité absolue,” a dit Pierre Honnorat, Représentant du PAM en Haïti. « Nous apprécions la coopération de long terme avec le Gouvernement, et sommes fiers d’avoir collaboré sur cette politique ; elle représente une étape essentielle et fondatrice pour la protection à long terme des plus pauvres contre la faim ».

 

Plusieurs programmes de protection sociale ont déjà été implémentés en Haïti, comme le programme Kore Lavi (2013-2019). La Politique Nationale est un effort visant à consolider les initiatives et programmes existants au sein d’un système institutionnel robuste et cohérent, tout en élargissant leur couverture.

 

Le développement de la Politique Nationale a été guidé par le Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST), et a bénéficié de l’expertise de l’agence américaine pour le développement international (USAID), la Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (CEPAL), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS/OPS), l’Organisation Internationale du Travail (OIT), ainsi que l’UNICEF, la Banque Mondiale et ONU Femmes.

 

Pour faciliter son implémentation, la base de données nationale de vulnérabilité du MAST (SIMAST), dans laquelle 420 000 ménages haïtiens sont référenciés, sera renforcée et étendue. Le SIMAST avait été développé en 2013 avec l’assistance technique du PAM.

 

Le PAM coordonne actuellement un projet pilote d’une durée de quatre ans dans le département du Sud-Est pour institutionnaliser la protection et promotion sociales, avec le soutien de l’Ambassade de Suisse. Le pilote aidera à renforcer la capacité des acteurs locaux et devra servir de première étape pour l’implémentation graduelle de la Politique Nationale à travers le pays.

 

Les aléas météorologiques et les chocs économiques sont les principaux facteurs aggravant couramment la faim parmi les haïtiens les plus pauvres. Plus d’un tiers de tous les haïtiens sont dans une situation d’insécurité alimentaire chronique. La crise de COVID-19 continue de fragiliser les familles les plus vulnérables, qui font les frais des fluctuations de prix et de taux de change et des baisses de transferts monétaires des diasporas établies à l’étranger. Par ailleurs, 700 000 enfants haïtiens sont privés de repas quotidien à l’école alors que le Programme National de Cantines Scolaires – considéré comme le plus grand filet de sécurité sociale en Haïti – demeure suspendu à cause de la pandémie.

 

Le PAM travaille avec les gouvernements d’Amérique Latine et des Caraïbes pour renforcer les systèmes nationaux de protection sociale, les étendre et les activer efficacement dans la pandémie actuelle, afin de limiter ses conséquences économiques et sociales pour les plus vulnérables. Plus de 200 millions de personnes dans la région –-35% de sa population—sont couvertes par des programmes de protection sociale.

 

 

                                         #                           #                            #

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, qui est le plus grand organisme humanitaire au monde, œuvre à sauver des vies dans les situations d'urgence, à favoriser la prospérité et à bâtir un avenir durable pour les personnes ayant pâti des répercussions d'un conflit, d'une catastrophe ou du changement climatique.

 

 

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media @wfp_haiti

Thèmes

Haïti

Contact

Antoine Vallas, WFP/Port-au-Prince, Mob +509 3791 8049

Norha Restrepo, WFP/Panama, Mob +507 66715355