Skip to main content

La Suède et des agences onusiennes lancent un projet pluriannuel pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali

Photo: PAM/Benoit Lognone
Photo: PAM/Benoit Lognone
BAMAKO - Le gouvernement suédois, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont signé un programme de quatre ans visant à renforcer la résilience des communautés vulnérables touchées par l'insécurité alimentaire, la malnutrition et les effets du changement climatique dans les régions maliennes de Ségou et de Sikasso.

Grâce à une contribution de 23 millions de dollars de la Suède et en s'appuyant sur l'expertise des trois agences des Nations unies, le projet permettra d'améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de 144 800 personnes, en particulier des femmes et des enfants. Il contribuera à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de 144 800 personnes, en particulier des femmes et des enfants, grâce à une agriculture durable, à la création et à la réhabilitation d'actifs communautaires, tels que l’aménagement de bas-fonds pour la pisciculture, la production de foyers améliorés et de briquettes combustibles à base de déchets végétaux et animaux, ainsi qu’un meilleur accès à l'eau et aux services de santé.

Le renforcement de la résilience pour la sécurité alimentaire et la nutrition des personnes les plus vulnérables nécessite une approche multisectorielle et intégrée. Dans ce projet, notre partenariat pluriannuel avec les trois agences des Nations unies permettra de s'attaquer aux causes sous-jacentes de la vulnérabilité et contribuera à la mise en place de systèmes alimentaires durables et nutritifs. En outre, il s'agit d'un projet important qui aborde les six perspectives thématiques de la coopération suédoise au développement : la réduction de la pauvreté, les droits de l'homme, l'égalité des sexes, la sensibilité aux conflits, l'environnement, le changement climatique et la résilience », a indiqué M. Richard BOMBOMA, Chef de la Coopération de l’ambassade de la Suède au Mali.

Les communautés locales de Ségou et de Sikasso sont parmi les principales cibles de ce projet. Elles seront directement impliquées dans la mise en oeuvre, le déploiement et le suivi des activités du projet. Elles seront également équipées et sensibilisées aux bonnes pratiques en matière de nutrition et d'hygiène, avec un accent particulier sur la participation active des femmes.

« La FAO s’engage avec les parties prenantes à tout mettre en oeuvre pour appuyer les communités bénéficiaires du projet que ce soit pour le renforcement de la résilience, la lutte contre déperdition des ressources naturelle et la préservation de biodiversité qui sont affectés par le changement climatique. Nous utiliserons conjointement les outils pour renforcer la cohésion sociale et réduire les conflits au sein des activités agricoles dans le but d’arriver à une meilleure productivité, un meilleur environnement, une meilleure nutrition et de meilleures conditions de vie pour les bénéficiaires de ce projet » a souligné M. Mansour NDIAYE, Représentant de la FAO au Mali.

« Ce programme met particulièrement l'accent sur les enfants et les jeunes, ainsi que sur l'implication et la participation active des femmes. Nous espérons voir une amélioration de la capacité des gens à se préparer, à prévenir et à répondre à l'impact des crises et des chocs, y compris le changement climatique, afin de garantir un meilleur avenir pour chaque fille et chaque garçon. La Suède est un partenaire clé de l'UNICEF au Mali, et nous sommes ravis de continuer à renforcer notre partenariat. En unissant nos efforts, nous pouvons maximiser notre impact sur la population du Mali. L'expertise et l'expérience complémentaires des trois agences de l'ONU garantiront un impact fort et solide à long terme », a déclaré Mme Sylvie FOUET, Représentante de l'UNICEF au Mali.

Afin de garantir un changement effectif, le projet associera les interventions d'urgence aux initiatives de développement dans le cadre du triple Nexus de la paix, de l'humanitaire et du développement.

« Notre priorité commune est de travailler avec les communautés, y compris les personnes déplacées internes, pour leur permettre d'accéder de manière durable à une alimentation saine et nutritive. Cela comprend des programmes facilitant l’accès à de la nourriture ou de l'argent en échange d'un travail de construction d’actifs qui bénéficieront à l'ensemble de la communauté. De manière complémentaire avec les agences soeurs, l’UNICEF et la FAO, le PAM appuiera le développement d'activités liées à la nutrition, dans le cadre de ce projet conjoint », a conclu Mme Sally HAYDOCK, Représentante et Directrice du PAM au Mali.

 

Thèmes

Mali

Contact

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Myrline SanogoMathieu, PAM Mali
myrline.sanogomathieu@wfp.org
+223 84 31 08 30

Mohamed Cissé, FAO Mali
mohamed.cisse@fao.org 
+223 74 57 56 70

Stephanie Joy Raison, UNICEF Mali
sraison@unicef.org
+223 75 99 93 11

Ismaël Maiga, UNICEF Mali
imaiga@unicef.org
+ 223 76 40 91 01