Skip to main content

Cri d’alarme en faveur du Mali et du Niger

Cri d’alarme du PAM en faveur des victimes des pénuries alimentaires au Mali et au Niger

Dakar,
2005-06-22 (Communiqué de Presse) - A deux semaines de la rencontre des donateurs internationaux au Sommet du G8 à Gleneagles en Ecosse, le PAM lance un appel en faveur des victimes de la crise alimentaire qui touche actuellement le Mali et le Niger, deux des pays les plus pauvres de la planète.

Selon le PAM, moins de 10 millions de dollars américains suffiraient pour redonner espoir à ces personnes. Mais à ce jour, le PAM n’a reçu qu’un tiers (35 pour cent) des 11 millions de dollars nécessaires à ces opérations d’urgence.

Une combinaison fatale d’invasions de criquets pèlerins et de sécheresse a laissé dans un dénuement total les populations de certaines régions de ces deux pays du Sahel.

Les premières victimes de la crise actuelle sont les enfants. Très amaigris du fait de la malnutrition, ils arrivent à un rythme alarmant aux centres nutritionnels des zones les plus affectées.

Le PAM a besoin, de toute urgence, de 7,2 millions de dollars (5,8 millions pour le Mali et 1,4 million pour le Niger) pour fournir une assistance aux populations pendant les trois prochains mois, jusqu’à la saison des récoltes en octobre.

«Le montant que nous demandons pour répondre aux besoins vitaux de ces populations, parmi les plus pauvres du monde, est une broutille comparé aux coûts de nombreuses autres opérations d’urgence. Pourtant nous ne cessons de tirer la sonnette d’alarme en faveur de ces populations,» a déclaré M. Jamie Wickens, Directeur associé chargé des opérations du PAM à Rome, actuellement en visite à Dakar.

«C’est aujourd’hui et non demain que le Niger et le Mali ont besoin d’assistance.»

«Au moment où les membres du G8 parlent enfin sérieusement de sortir de la dette et de la pauvreté les pays de l’Afrique sub-saharienne, nous avons là le parfait exemple du changement qu’une action concrète des pays riches pourraient opérer. La première étape sur la voie du développement est de faire en sorte que les plus pauvres n’aient plus faim,» a ajouté M. Wickens.

Criquets et Sécheresse

La pire invasion de criquets pèlerins de ces 15 dernières années et une saison des pluies médiocre l’année dernière ont contribué à la crise alimentaire à travers le Sahel et cela malgré des récoltes meilleures que prévues.

Dans les régions les plus affectées, les prix des produits alimentaires ont connu une hausse vertigineuse. De nombreuses personnes ont quitté leurs villages pour les centres urbains à la recherche d’un emploi alors que doivent débuter les semailles. Les populations vendent leur bien le plus cher, le bétail, pour acheter des vivres.

Selon une enquête nutritionnelle, réalisée en Janvier au Niger, 350 000 enfants âgés de moins de cinq ans souffrent de malnutrition. Des enquêtes plus récentes de Médecins sans Frontière confirment ces résultats et indiquent une détérioration de la situation devenue presque similaire à celles que l’on rencontre dans les pays en guerre.

Ce sont quelques 800 000 enfants âgés de moins de cinq ans, qui seraient actuellement en proie à la malnutrition.

La situation au Mali, qui a suscité encore moins d’attention dans la part de la communauté internationale, est également préoccupante. Plus d’un million de paysans démunis seraient confrontés à une pénurie alimentaire.

Des enquêtes nutritionnelles récentes de OXFAM-UK et d’Action contre la Faim dans le nord du Mali font état d’une augmentation considérable des cas de malnutrition sévère dans les populations nomades, notamment chez les jeunes enfants.

La réponse du PAM

Au Mali et au Niger, le PAM fournit des vivres aux personnes prenant part à des projets pour la réhabilitation de terres agricoles et l’amélioration de la productivité. Le PAM a, par ailleurs, augmenté ses distributions de vivres pour lutter contre les niveaux préoccupants de la malnutrition infantile. L’agence humanitaire pourrait faire plus si elle recevait de nouvelles contributions.

Les distributions alimentaires gratuites sont destinées uniquement aux cas les plus graves.

C’est le cas notamment du village de Timtaghene, au Mali. Après une nuit de fortes pluies, les 250 habitants de ce village se sont réveillés le 10 juin, pour trouver presque tous leurs biens, sept dromadaires et 559 chèvres et moutons, entièrement décimés.

Ailleurs dans la région, le bétail est en très mauvaise condition et a besoin de toute urgence de fourrage.

Les premières récoltes n’auront lieu qu’en octobre et durant les trois prochains mois les populations de la région n’auront que peu ou pas de vivres pour survivre.

Spirale de la pauvreté

Les pénuries alimentaires et la malnutrition qui en découle sont des problèmes récurrents au Mali et au Niger. Les deux pays font partie des Etats qui doivent bénéficier d’une annulation complète de leur dette par le G8.

Le PAM travaille étroitement avec les deux gouvernements notamment en aidant le Mali à reconstituer ses réserves nationales de céréales en voie d’épuisement du fait de la crise actuelle.

Le combat que livrent chaque année le Mali et le Niger pour nourrir leurs populations est un important obstacle aux efforts des pays pour lutter contre la pauvreté et parvenir au développement.

«Il est absolument vital de fournir une assistance aux plus nécessiteux durant les trois prochains mois,» a indiqué M. Wickens.

«Si nous échouons, nous risquons de voir ces deux pays s’appauvrir davantage et n’avoir plus les moyens de faire face à d’autres désastres.»

Des photos prises au Niger sont disponibles auprès de l’Unité Photo du PAM à Rome – Prière de s’adresser à M. Rein Skullerud,
rein.skullerud@wfp.org

Pour tout complément d’information, prière de contacter:

Marcus Prior,
WFP Regional Information Officer, Dakar
– Cell: + 221 569 0267

Peter Smerdon,
WFP Senior Information Officer, Nairobi
– Tel. +254 20622179
Cell: + 254 733 528 911

Brenda Barton,
WFP Deputy Director Communications, Rome Tel. + 39 06 651 32602
Cell.: +39 3472582217

Gregory Barrow,
WFP/London
– Tel. +44 207 5929292
, cCell: + 44 796 800 8474

Christiane Berthiaume,
WFP/Geneva
– Tel. +41 22 9178564
, Cell: + 41 79 2857304

Trevor Rowe,
WFP/NY
– TTel. +1 212 9635196
Cell: +1 646 824 1112