Skip to main content

Communiqué de presse: le PAM remercie la France

Le PAM remercie la France pour son convoi aerien de nourriture vers l'est du Tchad

N’Djamena,
14-09-2004 - Aujourd’hui, le Programme alimentaire des Nations Unies a remercié la France d’avoir organisé un convoi aérien militaire pour acheminer près de 200 tonnes de nourriture aux soudanais réfugiés dans l’est du Tchad , soit l’équivalent d’un mois de nourriture pour plus de 11 000 hommes, femmes et enfants chassés de leur foyer

Les convois aériens de nourriture et autres denrées ont démarré au début du mois d’août pour se terminer samedi par une livraison de 36 tonnes de vivres au camp de Goz Beda. Ces convois ont grandement facilité le travail d’urgence du PAM dans l’est du Tchad, la saison des pluies rendant le transport d’aide alimentaire par voie terrestre impossible. D’après le représentant du PAM au Tchad, Philippe Guyon Le Bouffy, « cette aide apportée par le gouvernement français a permis au PAM d’assurer un approvisionnement continu des camps de réfugiés. »

« Acheminer des vivres dans l’est du Tchad est un véritable défi logistique, à plus forte raison pendant la saison des pluies. et nous apprécions d’autant ce soutien exceptionnel qui nous aide à remplir notre mission» .

Le PAM fournit actuellement une aide alimentaire à quelques 200 000 réfugiés soudanais, qui, chassés de leurs terres en raison des attaques perpétrées dans la région du Darfour au Soudan occidental, se trouvent actuellement dans des camps à l’est du Tchad. Le convoi aérien français a permis de transporter principalement du sucre et un complément nutritif composé de maïs et de soja, vital pour les enfants souffrant de malnutrition.

Les militaires français ont d’abord transporté 162 tonnes de nourriture du PAM à Abeche avant de se rendre à Goz Beda. Les routes étant coupées par les pluies, la seule option possible était d’expédier par avion vers Goz Beda les vivres et le mélange maïs-soja nécessaires pour le mois de septembre. Les militaires français étaient également prêts à effectuer des largagesde vivres, mais une amélioration des conditions météorologiques leurs ont permis de continuer les opérations aéroportées.

Le gros des vivres du PAM pour le Tchad arrive au port de Douala, au Cameroun, d’où ils sont acheminés par camion vers les camps Les mille kilomètres de route reliant la frontière camerounaise aux camps de réfugiés étant impratiquables depuis le mois de juin à cause des pluies, le PAM a dû emprunter une route au nord, traversant le désert, plus longue de 500 kilomètres.

Pour approvisionner les camps de réfugiés du Tchad, le PAM a également ouvert une nouvelle route passant par la Lybie et le désert du Sahara.

Pour les opérations du PAM au Darfour, la France a donné 1,24 million de dollars en produits alimentaires et 2,42 millions de dollars pour les Services Humanitaires Aériens— avions transportant du personnel humanitaire et de l’aide. Concernant les opérations du PAM pour les réfugiés soudanais au Tchad, la France a apporté une contribution en produits alimentaires équivalant à 2,61 millions de dollars et à 150 000 dollars pour les Services Humanitaires Aériens.

Pour plus d’information, contactez (email : prénom.nom@wfp.org)

Peter Smerdon,
PAM/ Nairobi,
Tél. 254 20 622 179,
Mob. +254 528 911

Caroline Hurford,
PAM/ Rome,
Tél. +39-06-65132330,
Mob. +39-3481325018

Christiane Berthiaume,
PAM/ Genève,
Tél. +41-22-9178564,
Mob. +41-79-2857304