Skip to main content

Au Soudan du Sud, la crise climatique pousse la malnutrition à des niveaux sans précédent dans les zones touchées par les inondations, prévient le PAM

PAM : Photo/Eulalia Berlanga Femme de Malakal qui a déménagé au Soudan avec ses quatre enfants l'année dernière après le décès de son mari. Elle a travaillé dans les fermes Simsim pour subvenir aux besoins de sa famille, mais a décidé de revenir au Soudan du Sud après le déclenchement de la guerre au Soudan.
JUBA – Les enfants des régions du Soudan du Sud touchées par les inondations devraient être confrontés à des niveaux extrêmes de malnutrition au premier semestre 2024, alors que la crise climatique renforce son emprise sur le pays, a prévenu aujourd'hui le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies.

Rubkona, un comté où les eaux de crue ont submergé de façon permanente des communautés entières ou les ont piégées sur de petites îles depuis 2021, est en première ligne des inondations et devrait faire face à des niveaux et une gravité de malnutrition exceptionnellement élevés d'ici avril 2024.

Les données du Cadre intégré de la classification de la sécurité alimentaire (IPC) montrent que plus de 1,6 million d'enfants de moins de cinq ans devraient souffrir de malnutrition en 2024. Les zones touchées par les inondations sont confrontées aux pires niveaux de malnutrition en raison de la propagation des maladies d'origine hydrique et du surpeuplement, aggravées par un accès limité à la nourriture et aux moyens de subsistance.

"C'est la réalité des personnes qui vivent en première ligne de la crise climatique", a prévenu Mary-Ellen McGroarty, représentante du PAM au Soudan du Sud. "Nous constatons une augmentation extrêmement préoccupante de la malnutrition, conséquence directe du fait de vivre dans des conditions de surpeuplement et d’inondation. La propagation des maladies d'origine hydrique détruit le travail des agences humanitaires dans la prévention et le traitement de la malnutrition et ce sont les jeunes enfants qui en souffrent le plus."

Rubkona devrait basculer dans la malnutrition aiguë de l'IPC (phase 5) d'ici avril 2024, pour la toute première fois. Il s’agit du niveau le plus élevé possible et reflète la crise des inondations qui a submergé l’ensemble du comté au cours des deux dernières années, en plus des graves chocs économiques qui ont augmenté le coût des aliments de base de plus de 120 pour cent depuis avril. Les inondations sont provoquées par les débits sortants des bassins du Nil, en particulier du lac Victoria qui a reçu des précipitations supérieures à la moyenne en 2023, ce qui signifie qu'il ne faut pas s'attendre à un ralentissement des eaux de crue.

Le Cadre intégré de la Classification de la sécurité alimentaire (IPC) est une analyse complète de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. L’IPC montre que plus de sept millions de personnes seront confrontées à une insécurité alimentaire aiguë pendant la période de soudure de 2024, le nombre de personnes confrontées à des niveaux de faim catastrophiques (IPC5) devant atteindre 79 000 d’ici avril. Cette augmentation est en grande partie due au retour des Sud-Soudanais fuyant les combats au Soudan, car ils seront confrontés à des niveaux d’insécurité alimentaire de plus en plus extrêmes. Le PAM est aux prises avec d’importantes contraintes de financement et les perspectives de ressources pour 2024 restent sombres. On s’attend à ce que seulement un tiers des enfants souffrant de malnutrition modérée ayant besoin d’un traitement puissent bénéficier d’un traitement en raison du manque de financement.

 

#                 #                   #

 

Rapport IPC complet ici

Photos disponibles ici. Pour plus de photos et videos veuillez contacter gemma.snowdon@wfp.org

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est le plus grand organisme humanitaire au monde, il sauve des vies en situations d'urgence et utilise l'assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d'un conflit ou d'une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

Suivez-nous sur X, anciennement Twitter @wfp_SouthSudan et @wfp_fr

Thèmes

Soudan du Sud Climat Sécurité alimentaire Conflits

Contact

Pour plus d'informations, veuillez contacter (email: prénom.nom@wfp.org):

Gemma Snowdon, WFP/Juba,
Mob.
+211 92 543 0085

Brenda Kariuki, WFP/Nairobi,
Mob. +254 722 104

Annabel Symington, WFP/ Rome,
Mob. +44 774 639 7099

Nina Valente, WFP/ London,
Mob. +44 796 8008 474

Martin Rentsch, WFP/Berlin,
Mob +49 160 99 26 17 30

Shaza Moghraby, WFP/New York,
Mob. + 1 929 289 9867

Steve Taravella, WFP/Washington,
Mob.  +1 202 770 5993

Marie Dasylva, WFP/Dakar (francophone),
Mob. +221 638 13 00