Un célèbre Chef cuisine pour les enfants du Sahel et redonne de l’espoir à des milliers de personnes

Publié le 13 janvier 2017

Le célèbre Chef Christian Abegan prépare un déjeuner pour des enfants à l’école de Dori. Crédit Photo : WFP/Simon Pierre Diouf

OUAGADOUGOU – Dans une région où les taux d’inscription sont très bas, et les mariages précoces une cause majeure du décrochage scolaire parmi les jeunes filles, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a mis en place des cantines pour aider à réduire les taux de malnutrition et garder les enfants à l’école. Pour de meilleurs résultats, l’organisation a noué un partenariat avec un groupement de femmes qui se spécialise dans la transformation du lait.

Le “projet lait” – connu ici comme “l’or blanc du Sahel” – a débuté en 2015 à Dori, la capitale de la région du Sahel, une des plus pauvres et exposée à la malnutrition, au Burkina-Faso. Ceci implique l’utilisation de produits locaux dans les goûters préparés pour l’école : chaque jour, un total de 3460 enfants, de plus de 20 écoles à travers la région, reçoit du yaourt produit localement. Le projet a encouragé une communauté entière – et au delà, les femmes de l’unité de transformation laitière de Dori – à être les dépositaires du bien être de leurs enfants.

« Nous sommes heureux des retombés de ce projet. Il y a un an seulement, il était difficile d’imaginer que nous pourrions servir du yaourt frais à tous ces enfants chaque jour. Nous avons encore du chemin à faire pour venir en aider à des milliers d’autres enfants à travers le Sahel mais la communauté s’est approprié du projet, un des plus innovant et durable en son genre, » a déclaré jean Charles-Dei, Directeur Pays au Burkina Faso

Afin de sensibiliser sur le projet lait et sur le travail du PAM en vue de l’atteinte de l’objectif Faim Zéro, le chef mondialement connu Christian Abegan a cuisiné un menu spécial, en utilisant des produits locaux, pour les enfants de Dori, le 12 Janvier. Presque 500 personnes – pour la plupart des enfants mais également des représentants du gouvernement – étaient présents pour célébrer un symbole de travail, d’implication et de partenariat. En préparation de ce déjeuner, le Chef Abegan a arpenté lui même les ruelles sinueuses et vivantes du marché de Dori, choisissant soigneusement des légumes frais, de la viande et autres produits.

« Pour moi, cuisiner est un acte d’amour, et j’ai juste envie de partager de l’amour avec ces enfants et ce village. J’ai été très inspiré par leurs efforts pour construire une meilleure communauté  et donner à leurs enfants l’opportunité de vivre une vie saine, sans famine, » a affirmé avec enthousiasme le Chef Abegan.

Au Burkina Faso, le taux global de malnutrition aigue au plan national pour les enfants de moins de cinq ans a augmenté à 10,4 % en 2015. Le taux de retard de croissance (ou faible croissance par rapport à l’âge), qui est causé par la malnutrition chronique, était de 30,2 %. Une étude qui fait autorité, dirigée par l’Union Africaine a conclu que la sous-alimentation des enfants coûte au Burkina Faso à peu près 7,7 % de son PIB par année.

#                              #                                 #

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d'urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à plus de 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Suivez-nous sur Twitter : @WFP_FR, @WFP_WAfrica, @WFP_FR

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Simon Pierre Diouf, WFP/Dakar: +221 77801 22 21 simonpierre.diouf@wfp.org

Esther Ouoba, WFP/Burkina Faso: +226 75128656 esther.ouaba@wfp.org