L’Union Européenne accroît sa contribution dans la zone du Lac Tchad pour 62 500 personnes

Publié le 15 décembre 2016

Photo Crédit: WFP/Nathalie Magnien 

N’DJAMENA – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) se réjouit de la généreuse contribution de l’Union européenne, versée à travers  l’Instrument contribuant à la stabilité et la Paix, d’un montant d’un millions d’euros.

Grâce cette contribution, le soutien financier de l’Union Européenne dans la région du Lac Tchad atteint 4,5 millions d’Euros.  Le PAM sera ainsi en mesure d’assister 12 500 familles, soit 62 500 personnes très vulnérables dans l’ouest de la bande sahélienne.  Cette intervention est primordiale dans une région défavorisée, où l’insécurité a contribué à une détérioration de la situation nutritionnelle et alimentaire notamment en raison des déplacements massifs de populations.

Dans la région du Lac, le taux de malnutrition est proche du seuil d’urgence. Les personnes déplacées et les communautés d’accueil ont vu leurs moyens de subsistance directement affectés avec un commerce transfrontalier réduit et des activités agricoles ou liées à la pêche particulièrement limitées.

« Cette importante contribution de l’un de nos principaux donateurs est basée sur un double principe : l’assistance alimentaire pour la création d’actifs et l’implication directe des bénéficiaires dès le début. A travers des discussions, les familles les plus vulnérables identifient le soutien dont elles ont besoin en priorité » a déclaré Mary-Ellen McGroarty. Pour la directrice du PAM au Tchad, « cette approche à long terme, au-delà  de l’assistance d’urgence, est l’un des moyens d’atteindre l’Objectif Zéro Faim ».

Pendant les 18 mois du projet, l’assistance du PAM sera fournie en échange de la réalisation d’activités de création d’actifs communautaires. Elle prendra la forme de transferts monétaires: cette modalité permet d’autonomiser les personnes assistées en leur redonnant le contrôle de leur approvisionnement, tout en stimulant l’économie locale par des achats directs sur les marchés.  

«Cette somme aidera à l’auto-suffisance et permettra aux personnes vulnérables, y compris les déplacés, de vivre dans la dignité au sein de leurs communautés d’accueil. Elle ouvre également la voie à un lien renforcé entre interventions humanitaires et de développement grâce à une approche globale de la crise. L’autonomisation des communautés locales et un développement local intégré sont au cœur de cette approche » a affirmé Denisa-Elena Ionete, Ambassadeur, Chef de Délégation de l'Union européenne au Tchad.

Dans la région du Lac, le PAM travaille étroitement avec l’UNICEF et la FAO. La contribution de la Commission européenne sera également mise en œuvre en collaboration avec les autorités et communautés locales, afin d’améliorer la gestion des ressources naturelles pour le développement d’un potentiel agro- et sylvo-pastoral et halieutique. Cette optimisation des ressources est d’autant plus importante dans une zone marquée par les répercussions du changement climatique.

#                              #                                 #

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d'urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Suivez-nous sur Twitter: @WFP_FR; @WFP_WAfrica; @wfp_media 

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Nathalie Magnien, WFP/Tchad, Mob. +235 66 99 30 40