Le PAM renforce ses programmes à Madagascar grâce au soutien de la Suisse

Publié le 11 février 2014

Genève/Antananarivo – Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) renforce ses interventions afin de lutter contre l’insécurité alimentaire à Madagascar, notamment à travers son programme de secours et de redressement.    

Ce programme vient de bénéficier d’une contribution de 1,1 million de dollars américains (environ 2,5 milliards d’ariary) de la Suisse. Ce financement permettra au PAM et à ses partenaires de fournir une assistance alimentaire à quelque 46 000 personnes dans le sud et le sud-est de Madagascar. Ces populations font face à des difficultés d’accès à la nourriture liées au passage de catastrophes naturelles telles qu’inondations et sécheresses.   

« Cette contribution arrive en pleine période de soudure et de saison cyclonique, périodes pendant lesquelles la  population est plus vulnérable à l’insécurité alimentaire.  Ce soutien de la Suisse va permettre  d’avancer vers l’objectif « Faim Zéro »  qui vise  à intensifier les efforts dans la lutte contre la faim » affirme Willem van Milink, Représentant du PAM à Madagascar.       

Ce programme  est mis en œuvre en coordination avec le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes, le ministère de l’Agriculture, des agences des Nations Unies, des organisations non-gouvernementales et les autres partenaires humanitaires.

Dans les régions du sud et du sud-est, le PAM et ses partenaires mettent en place des activités de vivres ou d’argent contre actifs telles que la construction ou réhabilitation de bassins de captage d’eau ou de canaux d’irrigation et barrages de rétention d’eau.

Ces travaux  contribuent ainsi à réhabiliter les infrastructures communautaires mises à mal  par les catastrophes naturelles ; augmenter la résilience des populations ; restaurer les moyens de subsistance des communautés affectées et relancer la production agricole. Chaque participant reçoit une ration familiale ou de l’argent en échange de sa participation à ces activités communautaires, ce qui lui permet de subvenir à ses besoins alimentaires.      
 
En plus de sa contribution financière de 1,1 million de dollars, la Suisse financera et mettra à disposition un expert suisse pour appuyer les opérations. Cet appui permettra au PAM d’accroître ses programmes de transfert d’argent et opérations logistiques, stimulant ainsi les marchés locaux. Le PAM utilise les transferts d’argent lorsque les denrées alimentaires  sont  disponibles sur les marchés et que les ménages n’ont pas les moyens de les acheter.

Alors que quatre millions de personnes sont en insécurité alimentaire , le PAM estime le reste de ses besoins pour les six mois à venir à près de 7 millions de dollars américains (environ 16 milliards d’ariary) pour venir en aide à 800 000 jeunes enfants, enfants d’âge scolaire, malades de la tuberculose, femmes enceintes/allaitantes et ménages vulnérables. Avec les ressources actuellement disponibles, le PAM assiste près de 400 000 personnes. Le PAM maintient ainsi ses efforts de recherche de financement pour continuer son assistance à travers les cantines scolaires, les vivres/argent contre actifs et la fourniture de compléments nutritionnels afin de prévenir la malnutrition.

#                              #                                 #

Le PAM est la plus grande agence humanitaire au monde. Chaque année, le PAM nourrit plus de 90 millions de personnes dans plus de 80 pays.

Pour plus d’informations, veuillez contacter (volana.rarivoson@wfp.org) :
Volana Rarivoson, PAM/Madagascar, tél.  +261 20 22 315 72 ext. 2413, portable +261 32 05 027 40