Le PAM s'inquiète d'une crise régionale due à l'exode causé par la violence en Centrafrique

Publié le 25 février 2014

Au centre de transit de Doba, les camions arrivent de la RCA remplis de Tchadiens qui reviennent dans leur pays avec leurs affaires personnelles. Copyright: WFP/Tiziana Zoccheddu

ROME  – Alors que des milliers de personnes continuent de fuir les violences en République Centrafricaine, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) s’inquiète des conséquences de cet exode vers les pays voisins, où plus de 150 000 personnes ont un besoin urgent d’assistance humanitaire.

« Nous faisons face à une crise régionale qui va bien au-delà des frontières de la Centrafrique. Ces personnes, qui ont souvent tout perdu, ont été victimes ou témoins d’indicibles violences et n’ont eu d’autre choix que de partir », indique Denise Brown, directrice régionale du PAM pour l’Afrique de l’Ouest.

« Il y a un besoin d’assistance, en particulier alimentaire et nutritionnelle, à la fois en Centrafrique et dans les pays voisins. Ces personnes en ont besoin maintenant et ne devraient pas avoir à attendre », ajoute-t-elle.

Plus de 70 000 personnes ont fui la Centrafrique pour le Tchad, 62 000 sont en République Démocratique du Congo (RDC), 28 000 sont arrivées au Cameroun dans les dernières semaines, et 12 000 en République du Congo.

Depuis décembre 2013, les mouvements de population depuis la Centrafrique se sont intensifiés en direction de régions sensibles et en insécurité alimentaire. L’arrivée de milliers de personnes ajoute aux difficultés auxquelles sont confrontées les populations locales. Parmi ces déplacés figurent un grand nombre de Tchadiens, dont la plupart ne sont jamais allés dans leur pays d’origine ou depuis si longtemps qu’ils ne bénéficient plus de réseaux d’entraide.

Le PAM s’inquiète de ne pas pouvoir répondre aux besoins de ces populations extrêmement vulnérables faute de fonds suffisants. Plusieurs pays limitrophes accueillent déjà un grand nombre de réfugiés de différents pays et les ressources disponibles deviennent limitées. En RDC les stocks de céréales destinées aux réfugiés centrafricains sont quasiment épuisées et de nouvelles contributions sont nécessaires rapidement.

Les besoins de financements :

Au Tchad, 39 000 personnes dans le sud du pays ont déjà reçu une assistance alimentaire. Dans les six prochains mois, le PAM prévoit d’assister 150 000 personnes, 50 000 en vivres et 100 000 sous forme de bons d’achats pour un montant total de 16,3 millions de dollars.

Au Cameroun, le PAM apporte une assistance alimentaire à 27 000 nouveaux réfugiés et estime que ce chiffre pourrait passer à 43 000. L’opération d’urgence nécessite 1,5 millions de dollars pour une première période de trois mois.

En RDC, le PAM apporte déjà une assistance aux réfugiés de Centrafrique ainsi qu’à des centaines de milliers de déplacés internes. Une grave pénurie de fonds a conduit le PAM à revoir son programme pour n’assister que les personnes les plus vulnérables. Pour répondre aux besoins des réfugiés centrafricains, le PAM a besoin de 6 millions de dollars pour poursuivre son assistance dans les six prochains mois.

En République du Congo, 1,7 millions de dollars sont nécessaires pour assister 12 000 réfugiés pendant six mois.

#                                 #                                 #

Le PAM est la plus grande agence humanitaire au monde pour la lutte contre la faim dans le monde. L’année dernière, l’aide alimentaire du PAM a atteint plus de 90 millions de personnes dans 80 pays.

Cliquez ici pour accéder à des photos : https://www.yousendit.com/download/elNKOU1aQk5WRDhpR01UQw    

Pour des interviews avec les directeurs pays du PAM, veuillez contacter : Frances.Kennedy@wfp.org ou Fabienne.Pompey@wfp.org

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media et @WFP_WAfrica

Pour plus d’informations, veuillez contacter (adresse email : prénom.nom@wfp.org) :
Fabienne Pompey, WFP/Dakar, Tel.  +221 33 84965 00 ext 2103 , Mob. +221 77 637 59 64
Elisabeth Byrs, WFP/Genève, Tel. +41 22 917 8564, Mob. +41 79 473 4570  
Frances Kennedy, WFP/Rome, Tel. +39 06 6513 3752, Mob. +39 346 7600806