Le PAM fournit une assistance alimentaire d’urgence aux congolais qui fuient la violence à l’est de la RDC

Publié le 08 juin 2012
Kinshasa – Cette semaine à Beni, en République Démocratique du Congo (RDC), le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) a distribué des rations alimentaires mensuelles à 20 000 personnes nouvellement déplacées ainsi qu’à leurs familles d’accueil. Le PAM est inquiet des conséquences de la violence sur la population civile de l’est du pays.
«Avec l’intensification des combats au cours des dernières semaines, le PAM a assuré une assistance d’urgence aux Congolais en fuite et forcés de tout abandonner,» a déclaré Stanlake Samkange, Directeur Régional du PAM en Afrique centrale et de l’est. «Si la violence persiste, le nombre de gens ayant besoin d’aide augmentera et il sera essentiel de s’assurer que le PAM ait accès aux ressources nécessaires pour répondre aux besoins des nouveaux déplacés.» 
 
Des dizaines de milliers de Congolais ont fui leurs villages et plusieurs ont trouvé refuge près de Goma ou ailleurs à l’est de la RDC. Des milliers d’autres ont franchi les frontières du Rwanda et de l’Ouganda à la recherche de lieux sécurisés. 
 
Dans les provinces congolaises du Nord et Sud Kivu, le PAM offre une assistance alimentaire d’urgence à plus de 244 000 personnes déplacées. Dans les prochains jours, le PAM distribuera de la nourriture à 4000 nouveaux déplacés dans le territoire de Rutshuru, au Nord Kivu, et se prépare à évaluer les besoins de quelque 80 000 personnes récemment arrivées dans la région. La semaine prochaine, 8000 déplacés recevront aussi une aide alimentaire à Minova, au Sud Kivu. 
 
En Ouganda, plus de 21 000 Congolais ont franchi la frontière depuis le début de l’année et ont été pris en charge au centre d’accueil de Nyakabande à Kisoro ou ailleurs dans le pays. En partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le PAM fournit des repas chauds aux réfugiés dès leur arrivée et continue à les soutenir avec des rations alimentaires mensuelles lorsqu’ils sont relocalisés par les autorités ougandaises sur des sites d’installation spécialement conçus pour les accueillir. Des services de santé sont offerts aux réfugiés en collaboration avec des partenaires et le PAM fournit des produits spécialisés pour lutter contre la malnutrition.
 
Au Rwanda, près de 11 000 personnes ont traversé la frontière depuis avril selon le HCR. Les réfugiés sont abrités temporairement au centre de transit de Nkamira, situé à 22km de la frontière et reçoivent de la nourriture du Programme Alimentaire Mondial. 
 
En tenant compte des mouvements de population antérieurs, le PAM offre présentement une assistance à un total de 532 000 réfugiés et déplacés congolais dans la région des Grands Lacs : 65 000 réfugiés au Rwanda, 97 000 en Ouganda et 370 000 personnes déplacées à l’est de la République Démocratique du Congo. 
 
Les opérations du PAM dans ces trois pays ont un déficit combiné de près de 46 million $US pour les 6 prochains mois. Des ressources additionnelles pourraient s’avérer nécessaires pour répondre adéquatement aux besoins d’une population grandissante de réfugiés et de déplacés.
 
Téléchargez des photos à partir de ce lien ou contactez : Rein.Skullerud@wfp.org:
Le crédit pour les photos devrait se lire comme suit: PAM/Nom du photographe.
 
Pour plus d’informations, veuillez contacter (adresse e-mail : prénom.nom@wfp.org):
Fabienne Pompey, PAM/Kinshasa,  Tel. +243815527089, Mob: +243970000292
Mathieu Szeradzki, PAM/Paris, Tel. +33 (0) 1 45 68 49 22, Mob: +336 21 658 903
Stéphanie Tremblay, PAM/Nairobi, Tel. +254 20 762 2336, Mob: +254 707 722 106
Elizabeth Byrs, PAM/Genève, Tel. +41 22 917 8564, Mob: +41 79 473 4570  
Emilia Casella, PAM/Rome, Tel. +39 06 6513 3854, Mob: +39 347 9450634