Manque de fonds: le PAM forcé de réduire l'assistance alimentaire aux réfugiés syriens

Publié le 01 juillet 2015

De jeunes réfugiés Syriens en Jordanie. Copyright: WFP/Jonathan Dumont

AMMAN – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) se voit contraint de réduire l’assistance alimentaire aux  réfugiés Syriens au Liban et en Jordanie en raison d’un manque de financement important. 

“Au moment même où l’on pensait que la situation ne pouvait pas empirer, nous sommes forcés de réduire encore plus l’assistance” a déclaré Muhannad Hadi, le Directeur régional du PAM pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Asie Centrale et l’Europe de l’Est. “Les réfugiés avaient déjà du mal à tenir avec le peu qu’on leur donnait”.

En juillet, la valeur des coupons alimentaires (e-cartes) du PAM au Liban ne sera plus que de 13.50 dollars par personne et par mois. En Jordanie, sans financements supplémentaires avant août, le PAM redoute de devoir suspendre complètement l’assistance aux réfugiés syriens vivant à l’extérieur des camps, laissant 440.000 personnes sans nourriture. 

Le PAM est financé uniquement par les contributions des gouvernements, des entreprises et des individus. Il manque actuellement 81% des besoins financiers du PAM pour son opération régionale d’aide aux réfugiés. Cette opération nécessite 139 millions pour maintenir l’aide aux réfugiés de Jordanie, d’Egypte, de Turquie, et d’Irak jusqu’en septembre.

Depuis le début de l’année, le PAM a fait le nécessaire pour s’assurer que les fonds iraient en priorité aux familles qui en ont le plus besoin. Mais les ressources limitées dont dispose le PAM l’on contraint à réduire l’assistance à 1.6 million de réfugiés syriens dans les 5 pays.

Les réductions frappent alors que les réfugiés syriens passent à nouveau le Ramadan loin de chez eux et de leurs familles, pour la cinquième fois depuis le début du conflit en Syrie. 

“Nous sommes extrêmement préoccupés de l’impact que vont avoir ces réductions sur les réfugiés et sur les pays qui les accueillent” a ajouté Muhannad Hadi. “Les familles ont recourt à des moyens extrêmes pour tenir, certains retirent leurs enfants de l’école, se privent de repas, et s’endettent pour survivre. Les effets à long terme peuvent être dévastateurs”.

Depuis que le conflit syrien a commencé en 2011, le PAM a réussi, malgré les combats et les problèmes d’accès, à répondre aux besoins alimentaires de millions de personnes déplacées en Syrie et à près de 2 millions de réfugiés dans les pays voisins: le Liban, la Turquie, l’Irak et l’Egypte.

En 2014, le PAM a reçu la somme de 5.38 milliards de dollars en contributions – soit 27% de plus qu’en 2013. Ce fut en réponse au nombre sans précédent de crises, comme celles de Syrie, d’Irak, du Sud Soudan, et des pays d’Afrique de l’Ouest affectés par Ebola. Cependant, les besoins continuent d’augmenter dans le monde, dépassant les fonds disponibles.

#                              #                                 #

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d'urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 75 pays.

 

Suivez-nous sur Twitter : @wfp_media

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter (adresse email : prénom.nom@wfp.org) :

Abeer Etefa, WFP/Cairo, Tel. +2010 66634352
Dina El-Kassaby, WFP/Cairo, Tel. +2010 15218882
Joelle Eid, WFP/Amman, Mob. +962 79727 9403
Jane Howard, WFP/Rome, Tel. +39 06 65132321, Mob. +39 346 7600521
Elisabeth Byrs, WFP/Geneva, Tel. +41 22 917 8564, Mob. +41 79 473 4570
Gregory Barrow, WFP/London, Tel.  +44 20 72409001, Mob.  +44 7968 008474
Steve Taravella, WFP/Washington DC, Tel. +1 202 653 1149, Mob. +1 202 770 5993