Les agences alimentaires de l’ONU s’engagent à renforcer leur collaboration en vue d’atteindre l’objectif Faim Zéro

Publié le 06 juin 2018

La FAO, le FIDA et le PAM signent un Protocole d’accord à Rome

6 juin 2018, Rome - Les trois agences des Nations Unies chargées d'éradiquer la faim et de stimuler le développement rural se sont engagées à renforcer leur collaboration afin d'aider les pays à atteindre leurs Objectifs de développement durable, en prêtant particulièrement attention à l'Objectif numéro 2 portant sur la Faim Zéro.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont signé un Protocole d'accord sur cinq ans qui entre en vigueur aujourd'hui.

« Ce protocole sera très important afin d'améliorer la collaboration, la coordination et les synergies entre les trois agences, en particulier au niveau national. Travailler ensemble de manière étroite est essentiel afin de mieux soutenir les pays membres dans la mise en œuvre du Programme de développement durable d'ici 2030, » a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

« Exploiter au mieux nos points forts a toujours été au cœur du partenariat entre la FAO, le FIDA et le PAM. Ce protocole n'est pas seulement un document juridique, c'est aussi un véritable outil afin de trouver de nouvelles manières de travailler ensemble, de maximiser notre contribution au Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de transformer les zones rurales en lieux dynamiques où les familles peuvent prospérer, » a indiqué M. Gilbert Houngbo, Président du FIDA.

 «Nous travaillons ensemble de manière plus efficace qu'avant car la situation humanitaire actuelle le requiert. A qui en revient le mérite n'est pas important, du moment que les gens qui ont besoin de notre aide en bénéficient. Cette nouvelle ère de collaboration et de coopération signifie que le travail que nous réalisons sera plus efficace et effectif et aura également un meilleur impact en vue d'atteindre notre objectif Faim Zéro», a déclaré M. David Beasley, Directeur exécutif du PAM.

Lors de la cérémonie de signature, les trois responsables des agences alimentaires ont exprimé leur gratitude envers l'Italie et souligne le rôle du pays en tant que pays hôte des trois organisations mais aussi en tant qu'ardent défenseur de leur collaboration.

Renforcer la collaboration et la coordination

L'objectif de ce nouveau Protocole d'accord est de renforcer la collaboration et la coopération au niveau mondial, régional et national afin de mieux soutenir les pays membres.

Il établit des domaines au sein desquels un soutien complet et intégré sera nécessaire, avec notamment un travail commun sur les processus de planification nationaux aux côtés des gouvernements et le développement d'évaluations et de programmes qui répondront aux résultats fixés conjointement.

Il est également question du partage de l'analyse des données, des responsabilités conjointes pour des résultats collectifs, du partage continu des services aux entreprises, dont la sécurité, les ressources humaines, les services de santé et de voyage, le développement de nouveaux modes de financement conjoints axés sur les résultats et d'un mécanisme de notification conjoint pour mesurer les progrès accomplis.

Ce Protocole d'accord s'inscrit dans le cadre des efforts du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, visant à combler le fossé entre le secteur de l'humanitaire et celui du développement, en travaillant à l'obtention de résultats collectifs basés sur des avantages comparatifs.

La FAO, le FIDA et le PAM ont chacun une mission qui leur est propre, en lien avec l'expertise technique, l'aide financière et l'aide alimentaire d'urgence à l'échelle internationale. Les trois agences romaines partagent l'idée que parvenir à un certain niveau de sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi qu'à une agriculture durable requérait une approche complète et holistique. Les trois organisations ont collaboré sur de nombreux projets et domaines politiques en vue d'éradiquer la faim et de stimuler le développement rural.

Les Objectifs de développement durable ont été établis par l'ensemble des 193 Etats membres des Nations Unies en 2015. L'année 2030 a été fixée comme date limite pour réaliser 17 objectifs couvrant les domaines sociaux, économiques et environnementaux.