Le PAM utilise des coupons électroniques pour venir en aide aux communautés dans le sud de Madagascar

Publié le 10 mars 2017

Antananarivo - Le Programme alimentaire mondial, en coordination avec le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes, a commencé la distribution de coupons électroniques pour 5 000 bénéficiaires dans la commune d’Amboasary. Il s’agit d’une nouvelle stratégie pour venir en aide d’urgence aux communautés les plus affectées par la sécheresse dans les régions du sud de Madagascar.   

Depuis trois ans, une des modalités utilisées par le PAM à Madagascar est l’assistance via des transferts monétaires. La distribution de coupons électroniques - semblables à des cartes de paiement prépayées - est un autre mécanisme de transferts monétaires qui peut améliorer l’accès à la nourriture et réduire le recours à des stratégies de survie comme la vente de biens précieux de production pour acheter des vivres.

« Les nouvelles modalités d’assistance humanitaire développées par le PAM, dont les différents mécanismes de transferts monétaires, visent à élargir le choix des denrées consommées par les bénéficiaires» soutient Moumini Ouedraogo, Représentant du PAM à Madagascar.  

En outre, l’utilisation de coupons favorise l’injection d’espèces dans l’économie locale, contribuant à développer les marchés locaux, inciter les petits exploitants à produire plus et renforcer les capacités nationales.

Les bénéficiaires munis d’un coupon électronique pourront utiliser leur crédit d’un montant de 60 000 ariary pour faire leurs achats auprès de vendeurs préalablement sélectionnés et équipés de terminal de paiement électronique. Une liste de denrées disponibles est définie à l’avance, ce qui laisse aux bénéficiaires le choix des produits achetés ainsi que la quantité. Les terminaux de paiement électronique sont équipés d’un lecteur d’empreintes qui permet de les identifier.

Le PAM prévoit de couvrir progressivement plusieurs communes par l’utilisation de coupons électroniques. En fonction des résultats de ce premier essai, le projet sera mis à échelle pour atteindre 35 000 bénéficiaires de mars à mai.

« Nous félicitons le PAM pour le lancement de ce projet pilote pour les réponses humanitaires dans le Grand Sud, notamment à Amboasary Sud. L’esprit de relance de l’économie locale insufflé par sa mise en œuvre est accueilli très favorablement et nous encourageons sa mise à échelle dans d’autres localités dans le cas où l’expérience sera probante, afin d’appuyer le relèvement des ménages les plus vulnérables » a déclaré Thierry Venty, Secrétaire Exécutif du BNGRC.

Les programmes de transferts monétaires et de distributions de coupons électroniques du PAM sont réalisés grâce à l’appui de donateurs comme la Suisse, ECHO, la France, l’Australie, la Corée du sud, l’Estonie et la Finlande.

Ce projet fait partie de l’assistance d’urgence au profit d’un million de personnes en insécurité alimentaire sévère causée par la sécheresse dans les régions Anosy, Androy et Atsimo Andrefana, au sud de Madagascar. En appui au Gouvernement et en collaboration avec les partenaires humanitaires, cette assistance est réalisée à travers des distributions gratuites de vivres, des programmes de transferts monétaires et de coupons alimentaires, un appui nutritionnel pour le traitement de la malnutrition et un programme d’alimentation scolaire.  

#                              #                                 #

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d'urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Suivez-nous sur Twitter :

WFP_FR ; @wfp_media ; @PamMadagascar

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Volana Rarivoson, PAM/Antananarivo, tél. +261 32 05 027 40; Email: volana.rarivoson@wfp.org