Le PAM mobilise des ressources du fonds vert pour le climat (FVC) pour protéger les agriculteurs sénégalais contre le changement climatique

Publié le 12 octobre 2017

Dakar – Un projet, conçu par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations Unies et le gouvernement du Sénégal pour permettre aux petits producteurs des pays d'Afrique de l'Ouest de mieux faire face aux effets du changement climatique, a été approuvé par le Fonds Vert pour le Climat (FVC). Financé à hauteur de 10 millions de dollars, ce projet profitera à environ 400 000 petits producteurs et personnes vulnérables au Sénégal, ce qui leur permettra de devenir plus résilients aux chocs climatiques tels que la sécheresse qui, ces dernières décennies, a frappé une grande partie de l'Afrique.

Ce projet, première soumission du PAM au Fonds Vert pour le Climat, a été approuvé lors du 18ème Conseil d’Administration du FVC au Caire, en Egypte. Il sera mis en oeuvre par le gouvernement du Sénégal en partenariat avec le PAM.

"Les chocs climatiques qui affectent la production alimentaire et les moyens de subsistance sont une menace réelle pour l’élimination de la faim et l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) au Sénégal", a déclaré Mr. Guy Adoua, Représentant Résident du PAM dans le pays. "Ce projet est un pas dans la bonne direction et contribuera à l’atténuation des défis posés par le changement climatique. Il permettra aux petits producteurs d’accéder à l’assurance agricole, d'apprendre à épargner, d'augmenter et diversifier leur production et d'investir dans les intrants agricoles ».

Le projet est conçu pour améliorer la sécurité alimentaire et les revenus de ménages agricoles vulnérables dans les régions de Kaffrine, Kolda, Tambacounda, Fatick et Kaolack. Il s'appuie sur les résultats de l'Initiative en faveur de la résilience des communautés rurales (4R), un partenariat global, entre le PAM et Oxfam America, qui relie l’assurance agricole indicielle, les services financiers, ainsi que les systèmes de conservation des sols et de l’eau, pour le plus grand bénéfice des agriculteurs vivants dans des zones à risques.

Le Sénégal est particulièrement vulnérable aux chocs et aux stress causés par le changement climatique. Les tendances pluviométriques irrégulières, ainsi que la sécheresse de 2011/2012, ont mis en évidence l'impact des aléas climatiques sur la production alimentaire, l'accès aux marchés et les moyens de subsistance. La vision à long terme est que le gouvernement du Sénégal intègre l'adaptation au changement climatique et la gestion des risques climatiques dans les filets et programmes nationaux de protection sociale.

Le FVC est un fonds mondial qui appuie les pays en développement dans leurs efforts d'atténuation et d’adaptation aux effets du changement climatique. Créée en 2010 dans le cadre de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, et disposant de 10 milliards de dollars de contributions annoncées, le FVC constitue le dispositif le plus récent et le plus vaste de financement des efforts globaux pour lutter contre le changement climatique.

 

Le PAM, première agence humanitaire mondiale, lutte contre la faim dans le monde en fournissant une aide alimentaire dans les situations d'urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer la nutrition et renforcer la résilience. Chaque année, le PAM aide à peu près 80 millions de personnes dans environ 80 pays.

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media @WFP_WAfrica

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter (adresse email: prénom.nomdefamille@wfp.org):

Gernot Laganda, PAM/Rome, Tel. +39 06 6513-3272, Cell. +393427737343

George Fomiyen, PAM/Dakar, Cell. +221 77 639 42 71

Paulele Fall, PAM/Sénégal, Cell. +221 77 332 33 78

David Orr, PAM/Rome, Tel. +39 0665133179, Cell. +39 3402466831