Le Japon renouvelle son soutien à l’action conjointe de l’OIM et du PAM pour répondre aux besoins humanitaires et de développement en Mauritanie

Publié le 11 mai 2018

NOUAKCHOTT- Le gouvernement du Japon a annoncé une contribution de 2 millions de dollars à l'Organisation internationale pour les migrations et au Programme alimentaire mondial des Nations Unies pour mettre en œuvre des activités de protection des réfugiés maliens, aider les communautés locales et soutenir les autorités frontalières du sud-est de la Mauritanie.

Les deux agences des Nations Unies travaillent avec le Gouvernement mauritanien - dans leurs domaines respectifs - pour améliorer les procédures de gestion des frontières, assurer la sécurité et fournir une assistance alimentaire et des moyens de subsistance aux réfugiés maliens et aux communautés locales.

" La nouvelle contribution généreuse du Japon améliorera la préparation opérationnelle collective pour les crises humanitaires et migratoires transfrontalières entre la Mauritanie et le Mali en soutenant les autorités, la société civile et les communautés frontalières", a déclaré Christos Christodoulides, Chargé d'Affaires de l'OIM en Mauritanie.
Cette contribution s'ajoute au portefeuille de projets de gestion des frontières de l'OIM qui couvre toutes les frontières de la Mauritanie et inclut une dimension d'urgence qui répond aux défis de sécurité auxquels la région du Sahel est confrontée.
L'instabilité dans le nord du Mali a perturbé les moyens de subsistance et forcé les gens à chercher continuellement refuge à travers la frontière en Mauritanie. Plus de 55,000 réfugiés vivent au camp de Mbera, et plus de la moitié dépend principalement de l'aide humanitaire.
"Nous nous félicitons de la contribution renouvelée du Japon qui nous aidera à répondre aux besoins alimentaires immédiats des réfugiés maliens vulnérables", a déclaré Jean-Noël Gentile, représentant du PAM en Mauritanie. " L’augmentation du nombre de réfugiés depuis janvier 2018 à un moment où la région est confrontée à une détérioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition en raison de la sécheresse est une réelle préoccupation pour nous", a-t-il ajouté.
"Avec l’afflux continu de réfugiés maliens, le terrorisme et le crime transfrontalier qui deviennent de plus en plus graves dans la région, ainsi que d’autres menaces comme les épidémies qui peuvent accompagner les migrations, le projet de l’OIM reste une haute priorité. En outre, eu égard à la crise alimentaire sérieuse prévue cette année à cause de la sécheresse, le projet du PAM est indispensable afin de soutenir les réfugiés maliens, et je suis ravi d’annoncer que le Japon continuera d’appuyer ces populations très vulnérables", a prononcé SEM. Hisatsugu SHIMIZU, l'Ambassadeur du Japon en Mauritanie.  "Je tiens à remercier à nouveau l’OIM et le PAM, pour leur travail remarquable et leur bon usage de nos fonds pour une meilleure vie et la paix dans la région.  Je remercie également le Gouvernement mauritanien qui n’a épargné aucune peine pour coopérer avec lesdites organisations pour la réussite de leurs projets’’,  a-t-il ajouté.
Durant ces six dernières années, le Japon soutient en partenariat avec des Organisations du système des Nations Unies, les actions humanitaires aux réfugiés maliens et aux populations Mauritaniennes vulnérables ainsi que les actions du Gouvernement mauritanien dans plusieurs domaines notamment les activités visant à renforcer la capacité des autorités Mauritaniennes dans la gestion de ses zones frontalières, le contrôle du trafic illicite, la lutte contre le terrorisme et le radicalisme. Le montant total dédié à ce cadre de financement a atteint environ soixante-deux millions de dollars américains ($62.000.000).
Depuis 2012, l'OIM et le PAM soutiennent la résilience des communautés d'accueil autour de Mbera et l'autonomisation des réfugiés maliens. Le PAM s'emploie à prévenir l'insécurité alimentaire et la malnutrition dans le camp en fournissant un programme d'assistance intégré comprenant des distributions mensuelles de vivres et d'argent et des compléments nutritionnels enrichis aux enfants de moins de 5 ans et aux femmes enceintes et allaitantes. Il offre également un repas chaud quotidien aux écoliers.
En consultation avec les services publics et les partenaires opérant à Mbera, les deux agences (sous la coordination du PAM et du HCR) travaillent sur une stratégie intégrée pour renforcer les moyens de subsistance des populations hôtes et des réfugiés dans la Moughataa de Bassikounou 2018-2022.

#                              #                                 #

A propos du PAM Mauritanie

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (WFP), ce sont des vies sauvées dans l'urgence et des vies transformées par le développement durable. Au PAM, nous intervenons dans plus de 80 pays pour nourrir les millions d'hommes et de femmes touché(e)s par les conflits et les catastrophes, et pour jeter les bases d'un avenir meilleur.

A propos de l’OIM Mauritanie

L'OIM collabore, sous ce projet, avec les Gouvernements Mauritanien et Malien et les partenaires pour renforcer la capacité de gestion des frontières et l'amélioration de la prise en charge des migrants en Mauritanie et au Mali.
Pour plus d'information veuillez contacter :

   • PAM Mauritanie :
Vanessa Rizzi, responsable des relations presse et des relations avec les donateurs, PAM/

Mauritanie, vanessa.rizzi@wfp.org, Tel : +222 44400005

• OIM Mauritanie :
Momme Ducros, Point Focal Communication, mducros@iom.int, Tel : +222 34000970