Le directeur exécutif du WFP exhorte toutes les parties prenantes au Yémen à mettre fin au conflit et à soutenir la paix

Publié le 20 septembre 2018

ROME - Le Yémen a connu des affrontements armés violents et une forte détérioration de la situation sécuritaire à Hodeïda ainsi que dans d’autres villes yéménites ces derniers jours. Les conflits, les difficultés économiques généralisées et les dévaluations monétaires affectent des millions de Yéménites innocents. La population proteste contre la flambée des prix des denrées alimentaires.

Ma principale préoccupation concerne les enfants, les femmes et les hommes innocents du Yémen et j'exhorte toutes les parties prenantes à mettre fin aux combats et à soutenir les efforts visant à instaurer la paix. Seule une cessation immédiate des hostilités donnera à la communauté humanitaire l’accès stable dont elle a besoin pour fournir la nourriture et toute autre assistance vitale pour sauver des vies au Yémen.

Cibler les travailleurs humanitaires ou les ressources et infrastructures humanitaires est inacceptable, au Yémen comme n’importe où ailleurs. Pourtant, nous avons assisté à une série d'attaques, intentionnelles ou non, sur nos travailleurs, nos camions, nos entrepôts et les silos contenant nos céréales. Je condamne toute tentative d'utiliser l'aide humanitaire et les installations comme outils de guerre. Les entrepôts du WFP, les camions, les installations, les silos et, surtout, notre personnel sont neutres et doivent rester hors d’atteinte.

Le Yémen est déjà confronté à la plus grande crise de la faim dans le monde, avec 18 millions de personnes, soit près des deux tiers de la population, ne sachant pas d’où viendra leur prochain repas. L’aide du WFP a été essentielle pour empêcher le pays de sombrer dans une famine généralisée, mais face aux obstacles et aux risques croissants, nous atteignons maintenant la limite.

Au cours de l’année écoulée, nous avons intensifié nos activités pour nourrir 6 à 7 millions de personnes souffrant de la faim chaque mois. Cette année, nous aidons 8 millions de Yéménites par mois. Si le conflit continue à s'intensifier et que les conditions économiques se détériorent encore davantage, le nombre de Yéménites gravement touchés par l'insécurité alimentaire pourrait atteindre 12 millions, ce qui nécessiterait une aide alimentaire quotidienne pour survivre.

Avec un accès limité, une insécurité croissante et de nouveaux dommages aux infrastructures du pays, il serait très difficile de fournir une assistance à ce nombre de personnes. De plus, les besoins humanitaires supplémentaires au Yémen se traduisent par des besoins de financement accrus et, compte tenu des nombreuses urgences humanitaires majeures à travers le monde, l’impact financier de cette crise devient un défi majeur pour la communauté internationale.

L'économie du pays a fortement souffert au cours des dernières semaines, exacerbée par la dépréciation de 180% du Riyal yéménite depuis le début du conflit en 2015. Le coût des produits alimentaires de base a augmenté de 35% au cours des 12 derniers mois, laissant de nombreuses familles dans l’incapacité de se nourrir.

Le temps est compté pour que les agences humanitaires au Yémen empêchent ce pays de sombrer dans une famine dévastatrice. Nous ne pouvons pas nous permettre aucune interruption de l’assistance que nous fournissons aux victimes innocentes de ce conflit. De nouveaux points d'entrée pour les importations et la libre circulation de denrées commerciales et humanitaires à l'intérieur du pays sont nécessaires de toute urgence si nous voulons faire face à la crise grandissante de la faim dans le pays.

J'exhorte toutes les parties prenantes à s'acquitter de leurs obligations de protéger les civils et les infrastructures civiles et à prendre des mesures actives pour respecter le droit international humanitaire en mettant fin au conflit et en apportant la paix dont le Yémen a désespérément besoin.

WFP/Ahmed Basha

                                                       #                           #                            #

Le World Food Programme - sauver des vies dans des situations d’urgence et changer les vies de millions de personnes grâce au développement durable. Le WFP travaille dans plus de 80 pays à travers le monde afin de nourrir les populations touchées par les conflits et les catastrophes et jeter les bases d'un avenir meilleur.

 

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media

 

Pour plus d’informations :

Jane Howard, WFP/Rome, Tel. +39 06 6513 2321, Mob. +39 346 7600521

Francis Mwanza, WFP/London, Tel.  +44 (0)20 3857 7411, Mob. +44 (0)7968 008474

Herve Verhoosel, WFP/Geneva, Tel. +41 798428057

Bettina Luescher, WFP/Berlin, Tel. +49 30 20614929, Mob. +49 1 6099261730

Challiss McDonough, WFP/Washington, Tel. +1-202-653-1149, Mob. +1-202-774-4026

Steve Taravella, WFP/New York, Tel. +1-646-556-6909, Mob.  +1-202-770-5993
Tiphaine Walton, WFP/Paris, Tel (0)1 45 68 49 29, Mob.+33 (0)6 74 15 92 09