Le Directeur du PAM appelle des efforts supplémentaires pour surmonter la crise dans le nord-est du Nigéria

Publié le 07 septembre 2017

ABUJA - Après s’être entretenu avec des hauts fonctionnaires et des victimes de la crise, forcées de quitter leur foyer dans le nord-est du Nigeria, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), David Beasley, a salué l’effort conjoint des autorités nigérianes et des travailleurs humanitaires pour sauver des vies, mais a averti que cet effort doit être maintenu, face à une situation d'urgence complexe et difficile.

«Cela révèle le pouvoir de l'aide humanitaire», a déclaré Beasley, après son voyage à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, qui est la plus gravement affectée par la crise de Boko Haram.

«Elle a changé la vie des enfants malnutris, dont les mères craignaient qu’ils ne survivent», a-t-il déclaré. "Cela donne de l'espoir à de nombreuses personnes déplacées qui souffrent de la faim, et à d'autres qui retournent chez eux. Ensemble, nous faisons la différence, mais nous devons continuer à apprendre de ces succès fragiles.»

La visite de deux jours de Beasley au Nigéria - sa première depuis sa nomination à la tête du PAM en mars - comprenait des rencontres avec le vice-président Yemi Osinbajo et le sous-gouverneur de l'État de Borno Usman Durkwa.

Il s’est également entretenu avec les leaders communautaires et les jeunes mères du camp national du service de la jeunesse (NYSC) à Maiduguri, une ville qui abrite des centaines de milliers de personnes fuyant la faim et les conflits.

Dans le nord-est du Nigéria cette année, le PAM, par l'intermédiaire de ses partenaires, a fourni une assistance alimentaire et nutritionnelle mensuelle à plus d'un million de personnes extrêmement vulnérables. Grâce à de généreuses contributions des donateurs, notre soutien constant contribue à stabiliser la situation des personnes affectées.

Mais la situation générale reste extrêmement inquiétante. La saison de soudure de juin à septembre a aggravé la malnutrition dans de nombreux villages.

L'insécurité, des routes en mauvais état et des encombrements au port de Lagos compliquent la capacité actuelle du PAM à accéder à des zones plus éloignées et de fournir des vivres importés aux enfants qui en ont besoin.

Beasley a mis en garde contre l'impact général de la crise qui dépasse le Nigéria et se propage dans la région du bassin du lac Tchad à quatre nations, qui comprend également le Niger, le Tchad et le Cameroun.

« Il s'agit d'une crise majeure qui nécessite de la sécurité, du travail humanitaire et du développement, des composantes essentielles pour améliorer la situation à court et à long terme", a-t-il déclaré. "La communauté internationale ne peut pas se permettre d'ignorer ce problème, ou cela risque de s'aggraver. »

Beasley a également salué l'engagement du gouvernement nigérian en matière de lutte contre la faim, qui inclue un don récent de 5 000 tonnes de riz destiné aux opérations du PAM. Les autorités ont lancé une initiative de secours séparée visant à distribuer 30 000 tonnes de riz aux personnes souffrant de la faim dans six états nigérians.

Pour sa part, le PAM a acheté près de 95 millions de dollars américains d'aliments cultivés localement pour ses opérations et a injecté un total de 212 millions de dollars américains dans l'économie nigériane, si les transferts en espèces, les salaires locaux et les autres dépenses sont pris en compte.​

Suivez-nous sur Twitter @WFP_FR, @wfp_media , @wfp_WAfrica

Pour plus d'informations contactez (adresse électronique : prénom.nom@wfp.org):

Elizabeth Bryant/PAM/Dakar, Tel + 221 639 4271

Andre Vornic/ PAM/Rome, Tel  +39 06 6513 2281, Mob. +39 349 980 1068

Jane Howard, PAM/Rome, Tel. +39 06 65132321, Mob. +39 346 7600521

Bettina Luescher, PAM/Genève, Tel. +41 22 917 8564, Mob. + 41-79-842-8057

Steve Taravella, PAM/New York, Tel. +1-646-556-6909, Mob. +1-202-770-5993