Cinquante ans de partenariat entre le Niger et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour l’éradication de la faim et de la pauvreté.

Publié le 14 décembre 2018

Niamey, Niger Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et le Gouvernement du Niger célèbrent 50 ans de partenariat fructueux et s’engagent à continuer à travailler ensemble pour un Niger sans faim d’ici 2030.  

Depuis la signature de l’accord de base entre le PAM et le Gouvernement nigérien en 1968, les relations entre les deux institutions ont évolué. De l’assistance alimentaire d’urgence pour venir en aide aux populations victimes de la sècheresse, en passant par des activités de développement telles que les cantines scolaires et la nutrition, les activités du PAM sont actuellement portées vers le renforcement des capacités des populations à se prendre en charge.

 

« L’objectif de la commémoration des 50 ans du PAM au Niger, est de célébrer ce partenariat entre le PAM et le Gouvernement, revisiter le passé, explorer le présent et l’avenir marqués par une nouvelle approche. La stratégie du PAM et ses modalités d'intervention ont évolué et se sont adaptées au contexte et au paysage institutionnel du Niger, » déclare Sory Ouane Représentant et Directeur Pays du PAM Niger. « Il s’agit également de remercier les généreux donateurs du PAM, les partenaires ainsi que les communautés servies. »
 
En effet, en 2012, le PAM, en consultation étroite avec les autorités Nigériennes et les autres partenaires, a adopté un changement stratégique, qui a mis l’accent, ces dernières années, sur le renforcement de la résilience des populations face aux chocs récurrents. Des succès remarquables ont été enregistrés dans les communes ayant bénéficié des activités intégrées.
 
Plus de 100 000 hectares de terres dégradées ont été récupérés et leur rendement augmenté de plus 50% ; environ 350.000 personnes dans ces zones sont sorties de la pauvreté ; la cohésion sociale s’est renforcée et les femmes sont devenues plus autonomes ; les taux de pauvreté extrême ont diminué en passant de 70% à moins de 20% ; la migration de détresse elle aussi a diminué de manière significative pour 60% des ménages et elle s’est complètement arrêtée pour 10% ; dans le domaine de l’éducation, près de 260 000 enfants bénéficient des repas fournis par le PAM dans 1800 écoles à cantines ; en 2016 un appui a été porté à plus d’un million de femmes et enfants dans le cadre du traitement de la malnutrition ; 85 millions de dollars des Etats Unis injectés dans l’économie nationale pour acheter 178 000 tonnes de vivres dont 14 200 tonnes auprès des petits producteurs locaux.
 
Du côté du Gouvernement Nigérien, les regards sont résolument tournés vers l’avenir : « Tout au long de ces 50 ans, la collaboration du PAM avec le gouvernement a été très fructueuse tant au plan des résultats obtenus que du point de vue des leçons apprises. Cependant, pour adapter les orientations et principes de la coopération entre le Niger et le PAM il a été jugé utile de réviser l’accord de base qui lie cette Institution au Gouvernement » déclare le Ministre du développement communautaire, Mr. ?
 
Pour célébrer l’événement le PAM a organisé en collaboration avec le Ministère du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire une exposition photos afin de partager les différentes expériences pendant ces années de travail du PAM en appui aux efforts du gouvernement nigérien. 

                                         #                           #                            #

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, ce sont des vies sauvées dans l'urgence et des vies transformées par le développement durable. Au Programme alimentaire mondial, nous intervenons dans plus de 80 pays pour nourrir les millions d'hommes et de femmes touché(e)s par les conflits et les catastrophes, et pour jeter les bases d'un avenir meilleur.
 
Suivez-nous sur Twitter @wfp_media @wfp_niger
 
Pour en savoir plus, contactez
Aissa Manga, PAM / Niger, Tél. +227 91208449, aissa.omarmanga@wfp.org