L’Union Européenne apporte son aide dans la lutte contre la malnutrition au Sénégal

Publié le 21 février 2017

Crédit photo : WFP/Wilfred Nkwambi

DAKAR – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) exprime toute sa reconnaissance envers la Commission européenne, qui à travers la Direction Générale de l’Aide Humanitaire et de la Protection Civile (ECHO) a mis à sa disposition une enveloppe de trois cent mille euros (environ 197 000 000 F CFA). Cette contribution a permis d’aider à couvrir pendant quatre mois (période de soudure en 2016) les besoins nutritionnels de plus de 18 000 enfants de moins de cinq ans et de 5700 femmes enceintes et allaitantes vivant dans le département de Podor (région de St Louis).

Les résultats de la dernière enquête nutritionnelle au Sénégal (en 2015) ont révélé une prévalence de 9 % au niveau national. Cependant cette situation ne reflète pas la réalité dans certaines zones très vulnérables comme Podor (région de St Louis) avec un taux qui,  à plus de 18 %, dépasse largement le seuil critique de 15 % selon les normes de  l’OMS.

Grâce à la généreuse donation d’ECHO, le PAM a pu contribuer à la réponse du Gouvernement pour prévenir la malnutrition aiguë dans tous les ménages ayant des enfants âgés de six à 23 mois. Cette assistance a permis de mettre à la disposition de ces ménages plus de 200 tonnes de suppléments nutritionnels.

Tacko Ndiaye est une jeune femme de 25 ans et mère de deux enfants, dont le dernier, âgé de 10 mois, a reçu du plumpy doz, un supplément riche en vitamines et sels minéraux, prêt à l’emploi.

« Grâce à ce produit du PAM, dit-elle, mon fils est plus en forme et il est plus actif. Grâce aux bons alimentaires reçus, il n’a plus besoin de partager sa nourriture avec son grand frère ou les autres membres du ménage.»

« La période de soudure affecte chaque année l’état nutritionnel des enfants et des femmes du fait de la rareté des vivres dans les marchés, et du manque de ressources au niveau des ménages, » explique pour sa part Guy Adoua, Directeur du PAM  au Sénégal. « Le PAM remercie ECHO d’être aux côtés des populations vulnérables à la malnutrition pendant cette période cruciale. »

Pour plus d’efficacité dans son intervention, la nouvelle approche du PAM combine l’assistance alimentaire et celle nutritionnelle, favorisant ainsi la prise en compte des besoins du ménage dans sa globalité.

A travers cette approche combinée, le PAM et ECHO s’engagent aussi bien dans la prévention que dans le traitement de la malnutrition aiguë modérée (MAM), en étroite collaboration avec la Cellule de Lutte contre la malnutrition (CLM); prenant en charge par la même occasion tous les enfants dépistés MAM.

Une telle démarche concourt en effet à réduire, pour le ménage, certains risques liés à sa vulnérabilité en termes d’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Dans une perspective d’harmonisation des interventions dans les zones à risque de MAM et d’insécurité alimentaire comme Podor, le PAM compte désormais mettre en place cette stratégie combinée de prévention qui tient compte des dimensions Sécurité Alimentaire  et Nutrition. Cette dynamique devra aussi mettre en place des mécanismes de renforcement de capacité en direction des structures de l’Etat, qui devront à long terme assurer la pérennité des programmes tout en consolidant les acquis dans ces domaines.

#                              #                                 #

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d'urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Suivez nous sur Twitter : @WFP_FR ; @WFP_WAfrica ; @wfp_media

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Paulèle Fall, WFP/Dakar, Tel. + 221 33 859 75 50 ext. 2110; Portable +221 77 332 33 78; Fax +221 33 820 70 24, adresse e-mail paulele.fall@wfp.org