En Palestine, l'assistance en coupons alimentaires représente plus que de la nourriture

Publié le 04 novembre 2016

En Palestine, de nombreuses familles sont incapables d'acheter des aliments nutritifs en raison des prix élevés. Pour aider les familles à acheter les aliments dont elles ont besoin, le PAM leur fournit des coupons alimentaires qu'elles peuvent échanger contre une variété de denrées alimentaires de base dans des boutiques participantes au programme du PAM.

Ceci comprend des produits frais et des produits laitiers. C’est en 2009 que le PAM a utilisé pour la première fois le système de coupons alimentaires au Moyen-Orient en Palestine. Depuis lors, les coupons alimentaires ont été utilisés dans un certain nombre de pays à travers la région, pour fournir une assistance alimentaire à des centaines de milliers de personnes et en même temps stimuler les économies locales.

Samar, 27 ans, vit avec son mari et leurs quatre enfants dans un petit appartement dans le quartier al-Tufah à Gaza. Le conflit de 2014 a aggravé une situation déjà difficile dans la bande appauvrie et la famille de Samar, comme beaucoup d'autres familles, avait toujours essayé de joindre les deux bouts, bien avant le début du conflit. Son mari est au chômage depuis le début du blocage en 2007, pas inhabituel dans la bande de Gaza qui a un taux de chômage de plus de 41 pour cent.

[Photo: PAM/ Eyad al Baba]

Sur son chemin de retour de la boutique locale où elle a utilisé sa carte électronique pour faire des achats de nourriture, Samar se souvient comment elle n'a jamais quitté la maison pour autre chose que les tâches domestiques.

Le PAM utilise l'assistance en coupons alimentaire pour promouvoir une alimentation saine et plus équilibrée. Pour accroître l'impact des coupons sur la diversité alimentaire, les mères comme Samar assistent à des séances de sensibilisation sur la bonne nutrition organisée par le PAM.

[Photo: PAM / Eyad al Baba]

«J’avais essayé de convaincre mon mari pendant des années que je devais sortir de la maison pour autre chose que les courses familiales », dit-elle. "Participer aux sessions du PAM était la première fois pour moi d’être en mesure de me détacher de ma routine quotidienne et de rencontrer de nouvelles personnes ayant des intérêts similaires.»

Samar atteste que les six mois de séances de sensibilisation sur la bonne nutrition l’ont beaucoup enseigné sur une alimentation saine, la cuisine, l'achat d'ingrédients nutritifs en utilisant les coupons et même sur comment prendre soin des enfants.

[Photo: PAM / Eyad al Baba]

«J'ai appris à cuisiner des plats traditionnels sains avec seulement quelques changements simples. Quand je retournais à maison après les sessions de sensibilisation je partageais ce que j'avais appris et je me sentais fière de moi», dit-elle.

Le PAM fournit aux familles 60 pour cent de leurs besoins quotidiens en calories. Chaque mois, le PAM assiste plus de 180.000 personnes à travers les coupons électroniques.