La nourriture apporte un grand soulagement aux réfugiés syriens confrontés à un hiver rude dans les camps

Publié le 14 décembre 2012

Le camp de réfugiés de Zaatari accueille 30 000 réfugiés syriens dont les trois-quarts sont des femmes et des enfants.

Copyright: WFP/Jonathan Dumont

C’est l’hiver et dans les camps qui accueillent des réfugiés syriens en Jordanie, en Turquie, au Liban et en Irak, les préparatifs sont en cours pour aider les familles à traverser les difficiles mois qui s’annoncent.
ROME/ZAATARI – Les températures ont brusquement chuté dans le camp de réfugiés de Zaatari qui accueille 30 000 syriens ayant fui le conflit dans leur pays pour trouver un refuge en Jordanie voisine.
«Il fait froid, très froid. Mon fils n’a qu’un seul T-shirt à manches courtes- les mêmes habits qu’il portait lorsque nous sommes partis,» indique Um Raed, une mère qui vient juste d’arriver dans le camp.
Étant donné qu’un accord de paix en Syrie semble peu probable dans l’immédiat, les habitants de ce camp ne pourront pas y revenir dans les prochains jours ni les prochaines semaines. Il y a de fortes chances qu’ils restent dans ce camp tout au long de l’hiver.
Alors que le HCR œuvre pour distribuer des couvertures et du carburant pour cuisiner et se chauffer, le PAM assure les distributions de nourriture auprès des familles.
«La température peut baisser jusqu’à -2°C, même -3°C, surtout le soir», explique Laure Chadraoui, Chargée de l’Information au PAM. «Le PAM distribue des vivres auprès de chaque famille dans ce camp. Elles reçoivent ainsi un repas nutritif tous les jours, qui les aide à mieux résister au froid.»
Pour en savoir plus

Le PAM vient en aide à des réfugiés syriens en Jordanie, au Liban, en Irak et en Turquie. Cliquez ici pour plus d'informations sur l'opération régionale du PAM.

Riz, blé et légumineuses
À partir d’octobre, le PAM a commencé à distribuer des rations ‘sèches’ que les réfugiés peuvent préparer eux-mêmes dans le camp à la place des repas chauds. Les rations mensuelles sont composées de riz, de boulgour, de blé, de légumineuses (pois cassés), de sucre et de sel et ces distributions sont accompagnées d’une distribution quotidienne de pain. Faire un don pour soutenir les familles syriennes
Le HCR et le PAM ont mis en place plus de 100 cuisines communautaires dans le camp afin de permettre aux réfugiés de préparer leurs repas avec le panier alimentaire fourni par le PAM. Cela permettra également aux familles de diversifier leur régime alimentaire. De plus, une centaine de cuisines supplémentaires sont actuellement en cours d’installation.
Les 30 000 réfugiés qui se trouvent à Zaatari ne représentent qu’une partie des syriens qui ont fui leur pays ces dernières semaines et mois. Au total, 370 000 syriens auraient traversé la frontière vers l’Irak, la Jordanie, le Liban et la Turquie. 
Bons d’achat alimentaire
Le PAM mène des opérations auprès des réfugiés dans tous les quatre pays affectés. Il distribue des bons d’achat alimentaire, des rations alimentaires et des repas chauds dans les camps de réfugiés. Le PAM a intensifié son opération régionale d’urgence et s’apprête à fournir une assistance alimentaire à plus de 460 000 personnes dans les semaines à venir. 
A l’intérieur même de la Syrie, le PAM distribue une assistance alimentaire à environ 1, 5 million de personnes par mois. Néanmoins, la récente escalade de la violence rend encore plus difficile l’accès aux zones les plus durement touchées du pays. De nombreux camions du PAM ont été attaqués au cours des dernières semaines. Selon les dernières évaluations, l'insécurité alimentaire s’est accrue en raison des pénuries de pain et de la hausse des prix alimentaires dans de nombreuses régions du pays.