Journée mondiale de l’environnement : quel lien entre le changement climatique et la faim

Publié le 05 juin 2015

Copyright : WFP/Veejay Villafranca

Avec le monde qui se prépare à un nouvel accord sur le changement climatique lors de la Conférence sur le changement climatique de cette année à Paris (COP21), la journée mondiale de l’environnement 2015 est particulièrement importante.

Le lien entre le changement climatique et la faim est clair, et le Programme alimentaire mondial (PAM) observe comment cela affecte les gens, chaque jour, dans les pays dans lesquels il est. Nous voulons vous montrer ce lien – aidez-nous à faire passer le message. 

50 secondes pour comprendre : comment le changement climatique affecte-t-il la faim ?

(vidéo en anglais)

L’insécurité alimentaire est influencée par les changements climatiques dans le monde. Mais comment exactement ?

 

Des conditions météorologiques extrêmes

Le changement climatique accroît la fréquence et l’intensité des désastres, qui vont ensuite avoir un impact négatif sur la capacité des gens à moissoner leurs récoltes et à avoir accès à la nourriture. Comme nous le voyons dans de nombreux endroits comme au Mozambique, aux Philippines, et dans la corne de l’Afrique, les désastres liés au changement climatiques peuvent détruire les récoltes, les outils et les équipements des agriculteurs, ainsi que les maisons, aggravant ainsi la pauvreté et la faim.

Des risques graduels mais de long terme

Le niveau des eaux monte à cause du changement climatique, affectant ainsi les zones côtières et les deltas des fleuves. L’accélération de la fonte des glaces affecte également la quantité et la fiabilité de l’eau, et change les schémas d’inondations et de sécheresse, causant de sérieux problèmes pour ceux vivant dans ces zones.

Production alimentaire

Les changements des conditions climatiques affectent déjà la production de certaines cultures de base, et les changements climatiques à venir ne feront que les aggraver. Des températures plus hautes auront un impact sur les récoltes et les modifications des précipitations pourront affecter la qualité et la quantité des récoltes.

L’accès à la nourriture

Dans certaines régions, le changement climatique pourrait accroître le prix des principales cultures. Pour les plus vulnérables, une baisse de la production agricole signifie également une baisse des revenus. Les plus pauvres – dont la plus grande partie du revenu passe déjà dans la nourriture – pourraient avoir à sacrifier une partie de leurs revenus pour répondre à leurs besoins nutritionnels.

La nutrition

Dans les zones où les populations ont déjà du mal à avoir accès à la nourriture, le changement climatique pourrait créer un cercle vicieux, liant maladie et faim. L’accès à différents types de nourritures, ainsi que la capacité à mettre en œuvre des règles d’hygiène appropriées (quasiment impossible lors de catastrophes naturelles) aura un impact négatif sur la situation nutritionnelle de la population, ce qui signifie qu’elle sera moins à même de combattre la maladie.

 

Partagez notre visuel