Ebola: la réponse du PAM

Publié le 21 août 2014

Environ 1 million de personnes, vivant dans les zones en isolement, vont recevoir une assistance alimentaire en Guinée, Sierra Leone et au Libéria.

En réponse à la propagation du virus, le PAM intensifie ses opérations à travers une intervention d'urgence régionale qui fournira une aide alimentaire à environ 1,3 million de personnes vivant dans des zones d’isolement dans les trois pays touchés où le PAM a une action. Le PAM a distribué et continuera à distribuer de la nourriture aux personnes en quarantaine, aux personnes sous traitement et à leurs familles, et aux personnes les plus vulnérables dans les villages touchés par l'épidémie.

Afin que la crise sanitaire ne devienne pas une crise alimentaire, le PAM, sur demande de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des gouvernements concernés, met en place une opération d’urgence régionale. L’objectif est d’assurer que les personnes en zones d’isolement puissent avoir accès à une nourriture suffisante.

Dans les trois pays, la chaîne alimentaire est menacée de la production à l'accès aux marchés, et aux activités commerciales. Les restrictions de voyages et de déplacements peuvent avoir une influence sur les prix, car les producteurs laissent derrière eux leurs terres de culture et d'élevage, pour chercher des zones perçues comme plus sûres où ils seraient moins susceptibles d’être exposés au virus.

L’interdiction de la consommation des sources de protéines traditionnelles peut aussi avoir des conséquences sur la sécurité alimentaire et la nutrition des personnes dans ces communautés. La consommation de viande chassée dans la nature a notamment été interdite en raison de la possibilité que les animaux, comme les chauves-souris et les singes, puissent être porteurs du virus.

De plus, des centaines de ménages ont perdu un ou plusieurs de leurs membres qui étaient en âge de travailler puisque la majorité des victimes d'Ebola ont entre 15 et 45 ans. La réduction du revenu des ménages couplée avec le prix des denrées alimentaires en hausse va encore détériorer la situation de la sécurité alimentaire.

L'épidémie

L’épidémie d'Ebola a commencé en Guinée en décembre 2013, puis s’est étendue en Afrique de l'Ouest, au Libéria, en Sierra Leone et au Nigeria. Il s’agit de l'épidémie la plus grave du virus Ebola en termes de cas détectés et de décès humains depuis la découverte du virus en 1976.

Assistance Alimentaire

Voici l'action du PAM dans les 3 pays les plus touchés:

En Guinée: le PAM a commencé les distributions il y a 4 mois et a aidé plus de 40.000 personnes (à Biffa, Fria, Télémélé, N’Zerekore, Macenta et Guekedo). Les distributions seront progressivement étendues pour atteindre 350.000 personnes sur une période de 3 mois.

En Sierre Leone: Le PAM aide les patients Ebola dans les centres de santé et dans les familles touchées dans les épicentres de Kenema et Kailahun ainsi que dans les zones en quarantaine dans 12 des 13 districts de Sierra Leone. Jusqu'à 400.000 personnes seront aidées dans le cadre de la réponse régionale dans les 3 prochains mois.

Au Libéria: Entre le 1er juillet et le 4 septembre, le PAM a distribué de la nourriture à 67.000 personnes dans les centres Ebola et dans les communautés en quarantaine. Les distributions ont eu lieu dans 10 des 15 régions du Liberia, notamment dans le bidonville de West Point dans la capitale Monrovia et dans l'épicentre de l'épidemie à Foya dans la région nord de Lofa. L'objectif est d'atteindre 449.000 personnes sur une période de 3 mois. 

Logistique

En raison de son expertise, le PAM coordonne la logistique de la totalité de la communauté humanitaire impliquée dans la lutte contre Ebola. A travers le Module de la logistique, les organisations humanitaires travaillent ensemble pour assurer le bon fonctionnement des services comme le transport ou le stockage pendant les urgences. Le Module de la logistique a déjà assisté les agences de l'ONU, les ONG et les gouvernements.

Le PAM gère les dépôts de réponse humanitaire de l’ONU (UNHRD), qui stockent des fournitures d'urgence qui peuvent être transportées rapidement dans les 24-48 heures. L'UNHRD a récemment envoyé plus de 220.000$ d'équipement de protection comme des gants, des masques et des trousses sanitaires d'urgence pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le PAM en provenance de ses dépôts au Ghana et à Dubaï.


Le PAM gère également le service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS), qui transporte les humanitaires et des équipements légers pour les situations d'urgence dans le monde entier. L'UNHAS est actuellement opérationnel en Afrique de l'Ouest et a transporté plus de 100 passagers d'organisations telles que l'OMS, l'UNICEF, MSF et le PAM dans et hors des zones touchées par Ebola depuis le 16 Août.