Burkina Faso: le PAM soutient une campagne de reboisement dans la région du nord confrontée aux défis écologiques

Publié le 21 août 2013

M. Mamadou Diouf, Directeur adjoint du PAM accroupi au centre (avec lunettes, montre et bonnet noir) est en train de planter un arbre, entouré d'autres invités présents à la cérémonie.
Copyright: WFP/Célestine Ouedraogo

L’école primaire publique du village de Cissin dans la Province du Yatenga, a récemment abrité la cérémonie de lancement de la campagne de reboisement 2013, organisée par l’Association Formation Développement Ruralité (AFDR), un partenaire du PAM intervenant dans la région du Nord. Parrainée par M. Mamadou Diouf, Directeur adjoint du PAM, représentant Mme Angelline Rudakubana, Directrice-Représentante au Burkina Faso, cette cérémonie a aussi été l’occasion de remettre des prix de l’excellence aux meilleurs élèves de l’école du village.

par Célestine Ouedraogo

CISSIN- La population du village de Cissin s’est fortement mobilisée pour le lancement de la campagne de reboisement 2013. Placée sous le thème «Reboiser pour sécuriser les sols et améliorer la production agricole»,  l’AFDR a prévu, au cours de cette campagne, de planter 400 000 plants sur environ 670 hectares. Il s’agit de plants d’acacia, de nem, adaptés aux conditions écologiques de la région ainsi que d’autres espèces comme le baobab et le néré, très utiles pour l’alimentation et la nutrition. 
L’AFDR est l’un des principaux partenaires du PAM dans la région du Nord pour les activités d’Argent pour la création d’avoirs et du projet P4P. 
Dans son allocution, le Directeur Exécutif de l’AFDR, M. Hamidou Ouattara, a précisé que  la présente campagne de reboisement est complémentaire aux activités de restauration de sols visant à consolider les cordons pierreux que les bénéficiaires réaliseront pendant la période de soudure au titre des activités d’Argent pour la création d’avoirs soutenues par le PAM. Il a en outre indiqué que «le choix du PAM comme parrain de la cérémonie est une reconnaissance du partenariat exemplaire qui existe entre le PAM et l’AFDR, les autorités décentralisées de la région et les producteurs. L’assistance du PAM permet d’améliorer les conditions de vie des bénéficiaires, de renforcer aussi bien leurs capacités de production que de résilience». 
«S’agissant des activités du P4P, en cinq ans, les producteurs ont vendu près de 500 tonnes de vivres au PAM pour 200 000 millions de francs CFA environ. Pour cette année 2013 dans le cadre des activités d’Argent pour la création d’avoirs, l’appui du PAM permettra à 2 448 producteurs dont 1048 hommes et 1400 femmes d’aménager 500 hectares de terre, soit plus de 110 millions de francs CFA de cash à distribuer dans 67 villages de la région du Nord » a-t-il ajouté. 
Diversité des activités
Quant au Dr Amadou Sidibé, Directeur du Développement des marchés des produits agricoles du Ministère de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire, point focal du Projet P4P et co-parrain de la cérémonie, il a déclaré : «Au départ, j’étais contre l’intervention du PAM qui consistait à fournir une aide alimentaire aux populations, mais aujourd’hui, le PAM a beaucoup évolué, en témoigne la diversité de ses activités comme l’achat des vivres auprès des petits producteurs, la réalisation de cordons pierreux pour accroître la production, objet de la présente cérémonie ; donc chapeau bas pour le PAM».
Comme tous ceux qui l’ont précédé, Maître Gilbert Noël Ouédraogo, Maire de la ville de Ouahigouya, a apprécié la campagne de reboisement et souligné son importance dans le cadre des réponses aux problèmes écologiques. Il s’est réjoui de l’appui du PAM qui travaille avec les communautés pour les rendre autosuffisantes et d’améliorer ainsi leurs conditions de vie. 
L’AFDR a saisi l’occasion de la cérémonie de lancement de reboisement pour remettre des prix de l’excellence aux meilleurs élèves de l’école du village de Cissin qui bénéficie de son soutien. M. Mamadou Diouf, Directeur adjoint du PAM a offert une bicyclette à la meilleure élève fille de l’école, pour souligner l’engagement du PAM en faveur de l’éducation de la jeune fille et la promotion du genre en général. 
La cérémonie de lancement de la campagne a été clôturée par une plantation d’arbres par les invités et les populations présents à la cérémonie.