10 choses à savoir sur la faim à Madagascar

Publié le 19 mai 2015
Voici 10 choses à savoir pour comprendre la situation alimentaire à Madagascar - aidez le PAM à faire passer le message en les partageant sur Twitter.

 

A Madagascar, 92% de la population vit avec moins de 2$ par jour.

 

Près de 4 millions de personnes – soit 28% de la population rurale- ont un accès insuffisant à la nourriture.

 

De fortes intempéries, des sécheresses périodiques, mais aussi des invasions de criquets compromettent la production alimentaire au sud de Madagascar. Le changement climatique risque d’exacerber ces phénomènes naturels.

 

Cette année, dans le sud du pays, les communautés devront faire face à une saison maigre encore plus longue à cause de la sécheresse: elle pourrait s’étendre de juillet jusqu’à mars, au lieu de débuter en octobre.

 

Madagascar est 4e au Classement mondial de la malnutrition chronique : 47% des enfants du pays (soit 2 millions d’enfants) souffrent d’un retard de croissance.

 

Un tiers des femmes âgées de 15 à 49 ans, ainsi que la moitié des enfants de moins de 5 ans souffrent d’anémie causée par une carence en fer.

 

Sur 1 000 naissances vivantes, 62 enfants ne survivent pas jusqu’à l’âge de 5 ans. Les taux de mortalités sont plus élevés dans les zones rurales.

 

Sur 100 000 femmes accouchant d’enfants vivants, près de 500 femmes meurent de complications liées à la grossesse. Des taux d’anémie élevés contribuent à cette importante mortalité.

 

Plus de 26 000 cas de tuberculose sont détectés chaque année à Madagascar. Les personnes vivant avec la tuberculose ont un risque accru de souffrir de malnutrition, qui augmente de manière significative la mortalité et la morbidité de la maladie.

 

L’espérance de vie dans le pays est de 65.2 ans. Elle est de 66.67 ans pour les femmes et de 63.77 ans pour les hommes.

 

 

 

 

Plus de faits et chiffres sur la sécurité alimentaire dans le monde: